Certificats SSL : Google pénalisera les sites HTTP au 1er octobre 2017

Depuis le début de l’année 2017, Google mène une campagne pour imposer à tous les sites le passage en mode HTTPS.

Jusqu’à présent, avec la version Chrome 56, le navigateur internet de Google, tous les sites Web ne fonctionnant pas en HTTPS avaient un message affiché au niveau de la barre URL indiquant « NOT SECURE ». En octobre 2017, Google va procéder à la mise à jour de son navigateur internet, vers la nouvelle version Chrome 62.

Avec cette version, l’information sera plus explicite : les internautes se rendant sur un site au protocole « http » verront apparaitre un message d’avertissement directement sur la page, contrairement à Chrome 56 qui n’affichait qu’un simple icone ou texte « not secure » dans la barre URL.

En août 2017, une vaste campagne de communication a été envoyée par Google à destination des webmasters dont les sites sont toujours en HTTP.

Si vous ne l’avez pas reçu ou que votre webmaster ne vous a pas tenu informé, Google a diffusé le message sur l’interface Search Console (anciennement Google Webmaster Tools), indiquant qu’à compter du 1er octobre 2017, toutes les pages de site sur lesquelles des données doivent être saisies afficheront le message NOT SECURE, que ce soit en navigation publique ou privée.

Tous les sites demandant des renseignements confidentiels à ses internautes (exemple : e-commerce, sites avec formulaire de contact etc) sont dans l’obligation d’avoir un certificat SSL dans le cadre de la protection d’échange de données notamment.

Quel serait le risque si vous décidiez de laisser votre site en http ?

Il est important d’avoir à l’esprit que les ¾ des internautes utilisent Google Chrome comme principal navigateur : depuis le début d’année, Google a vu sa part de marché augmenter de 3% en 7 mois, d’après les informations du site w3schools.com.

Le risque majeur pour votre site internet est de voir la fréquentation fortement baissée, par la présence de ce label « not secured » sur vos pages : il s’agit dans ce cas d’une pénalité d’ordre psychologique.

Au niveau du positionnement dans le SERP (résultats de recherche dans le navigateur), Google avait indiqué qu’ils avantageraient les sites étant sous le protocole HTTPS et c’est toujours d’actualité.


SafeBrands, en sa qualité de fournisseur de certificats SSL, est à votre disposition pour tout renseignement complémentaire concernant ce service. N’hésitez pas à contacter nos chargés de clientèle en utilisant notre formulaire en ligne, par email domaines@safebrands.com ou téléphone au +33 (0)1 80 82 82 60.