Dossier de délégation .AMAZON entre ACTO et le géant Amazon

.AMAZON : L’Amazonie perd son combat contre le géant du web AMAZON

En novembre 2018, nous avions abordé le sujet délicat concernant l’attribution du .AMAZON. A cette époque, le statut avait changé, signe que le dossier était en cours d’évolution.

Un petit rappel des faits : depuis le lancement du programme des nouvelles extensions en 2012 – soit 7 ans maintenant, le géant du e-commerce AMAZON et l’ACTO – (Amazon Cooperation Treaty Organization), se disputent la récupération de la gestion du .AMAZON. Alors que la société Amazon a proposé aux pays de l’ACTO une charte de nommage conforme à leurs exigences et autres critères, l’ACTO a toujours gardé une position fermée sans négociation possible.

En mars 2019, le Ministères des Affaires Etrangères prend la parole sur le dossier : « En raison de sa relation sémantique indissociable de la forêt d’Amazonie, ce domaine ne devrait être en aucun cas le monopole d’une entreprise ». En effet, en anglais, « Amazonie » se dit « Amazon »

Si aucun accord n’est trouvé entre les deux parties, c’est l’ICANN, l’organisme qui gère le système des adresses Internet, qui prendrait la décision. Début de semaine, lundi 20 mai 2019, l’annonce est de tomber et l’ICANN a tranché ! L’entreprise Amazon dispose désormais des droits sur les noms de domaine .AMAZON mais s’engage à :

  • ne pas se servir de noms de domaine .AMAZON dans un contexte où il s’agit clairement de l’Amazonie.
  • laisser aux pays de l’ACTO la jouissance de plusieurs noms de domaine dérivés, à des fins non commerciales et pour améliorer la visibilité de cette région menacée.

Depuis l’annonce, il en résulte une période de 90 jours pendant laquelle les parties intéressées peuvent envoyer leurs commentaires à l’ICANN.