Icann 61 : RGPD, la star des débats

Depuis hier s’est ouvert à San Juan, Porto Rico,la 61ème réunion Icann et son sujet principal est sans surprise le Règlement Général de la Protection des données.

On peut avoir l’impression justifiée que la communauté se réveille un peu tard, au vu de la mise en place en Mai de cette règlementation, mais toujours est-il que le mot est dans toutes les sessions, sur toutes les lèvres.

Il a au moins le mérite de faire avancer les débats et réflexions à marche forcée, et déboucher à une vitesse supersonique pour l’Icann sur des propositions concrètes et des décisions à prendre qui laisseront des insatisfaits partout.

Le principal outil qui sera impacté sera le Whois. Ce bon vieux whois que l’Icann souhaite réformer depuis 15 ans est utilisé pour plusieurs raisons. Pour de mauvaises raisons quand il s’agit de récolter les données pour spammer ou essayer de détourner un nom de domaine. De bonnes raisons lorsqu’il permet de stopper un abus ou repérer un mauvais acteur.

Avec le RGPD : on ne pourra plus accéder aux données des particuliers en ligne, puisqu’il faudra anonymiser. Quid des tiers légitimes qui voudront protéger leurs marques ? Quid de la police qui ne pourra plus accéder à l’adresse email d’un titulaire aux intentions douteuses ?

La première session pleine de ce lundi a permis d’exposer les points de vue et la semaine se passera en tractations, négociations, intimidations, entre Commission Européenne, Gouvernement Américain, registres et registrars et autres membres de la communauté qui vont devoir défendre leur position, tout en évitant de devenir hors la loi le 25 mai.

A suivre, rebondissements y compris. SafeBrands sera aux premières loges.

1 réponse

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] vous l’indiquions hier dans nos colonnes, le sujet phare qui occupe la plupart des débats se déroulant au sein des différentes […]

Les commentaires sont fermés.