sous les cocotiers

.TK , deuxième extension mondiale après le .COM !

L’Ile de Tokelau, petit archipel du pacifique, fait une entrée renversante dans le classement mondial des extensions en se plaçant directement n°2, juste après le .com !

En effet, l’audacieux .tk, a misé sur la gratuité de ses noms de domaine pour s’attirer les faveurs de son public. Pas moins de 17 millions d’internautes ont été séduits par l’exotique extension polynésienne en Mai 2013. Le géant Allemand .de, que l’on croyait immuable, se retrouve même évincé à la 3ème position !

Les raisons de ce succès ? Outre le fait que le nom de domaine soit offert, l’ extension permet à son acquéreur de bénéficier du service de raccourcisseur d’url personnalisé. Cette technique permet de réduire la longueur des adresses web afin de les partager plus simplement sur internet , sur le réseau social Twitter par exemple (soit une alternative à l’impersonnel t.co).

.ml et .cf, futurs challengeurs du .tk ?

Exalté par cet exploit, le registre Dot TK a depuis peu pris en charge la gestion des extensions malienne et centre-africaine, respectivement .ml et .cf, qui suivent donc exactement le même «business model» que leur mentor, ainsi que des conditions d’enregistrements identiques. La période de «sunrise» (réservée aux détenteurs de marques) du .ml et du .cf vient tout juste de se clôturer le 31 mai dernier et ces extensions sont à ce jour en vente en période dite de «Landrush», selon le désormais célèbre leitmotiv «premier arrivé, premier servi».

Attention, à partir du 15 juillet 2013, tous les .ml et .cf pourront être enregistrés gratuitement, on s’attend donc à une montée en puissance des réservations.

Le revers de la médaille

Malheureusement «gratuité» rime aussi avec «cybercriminalité». De nombreuses entreprises sont victimes d’enregistrements frauduleux sous le suffixe .tk, faute d’avoir pris les devants pendant la période d’enregistrement prioritaire en 2007. Ce sera le cas également avec les cousins .ml et .cf.

Si le plus souvent, les noms cybersquattés présente du contenu web de type «page parking» (Il s’agit de page de liens publicitaires vers des tiers via un système de rémunération de type «pay per click », chaque clic effectué sur un des liens par l’internaute génère des revenus au cybersquatteur), on admettra tout de même que la redirection web du nom de domaine Nokia.tk vers le site http://www.123-infidele.com réservé aux rencontres extra-conjugales ne constitue pas un argument fondamental pour la vente de smartphones… Pour reprendre une célèbre citation du navigateur internet Firefox lorsqu’il rencontre des difficultés pour restaurer vos fenêtres et onglets : «Hum, c’est embarrassant !!…»

«NOKIA Connecting People» ne cesse de nous marteler la campagne publicitaire.

Je comprends mieux maintenant le sens du slogan !

——————————————————————————-

Françoise PARLAGRECO-SALARIS est Chargée de Clientèle Grands Comptes au sein du département noms de domaine du Mailclub.

Titulaire d’un master II info-Com spécialité Nouvelles Technologies & Journalisme, Françoise conseille depuis près de 6 ans les responsables noms de domaine des plus grandes sociétés françaises dans leur stratégie mondiale de nommage Internet.

Elle est joignable au +33 (0)4 88 66 22 09 ou par mail à f.parlagreco@mailclub.fr pour tout renseignement sur les services proposés par son département.