nom de domaine en emoji

L’histoire des noms de domaine en emoji

Alors qu’ « EMOJI – LE FILM » sort au Canada et aux USA ce 28 juillet 2017 (il faudra attendre le mois d’octobre en France), SafeBrands se replonge dans l’histoire des noms de domaine en emoji.

Au début des années 2000, des tentatives ont eu lieu mais l’ICANN a très vite arrêté ces tests – effectués principalement sur le .COM – et renforcer les règles d’enregistrement pour éviter ces dépôts.

Il faudra attendre 2011 avec la sortie du Mac OS X Lion qui a permis l’ajout d’une nouvelle fonctionnalité : les pictogrammes du système, appelé communément « emoji ». Les extensions génériques étant interdites, l’alternative du ccTLD a été adoptée : avec l’aide du registre laotien et l’accord du premier ministre de l’époque, la réelle première expérimentation avec mise en ligne ayant abouti fut le nom de domaine 💩.la (« poop.la »).

Pourquoi est-il impossible de le faire sur des extensions génériques, contrairement aux ccTLDs ?

Tout simplement en raison des craintes d’attaques homographiques des IDNs.

En 2007, l’ICANN avait expressément recommandé que les « symboles typographiques et pictographiques » ne soient pas des points de code admissibles pour les noms de domaine.

Contrairement aux génériques et maintenant les nouvelles extensions, les ccTLDs obéissent à des règles. Le Laos n’a pas pu continuer l’expérimentation en raison de troubles politiques dans le pays. Ainsi, en 2015, le .WS (Samoa occidental) fut désigné comme le partenaire officiel pour expérimenter les noms de domaine Emoji et Coca-Cola fût le premier client !

Si le dépôt de noms de domaine en emoji vous intéresse, il est possible de le faire uniquement sous l’extension .WS (attention, tous les emojis n’ont pas encore été intégrés dans le système du .WS).

Dans l’optique de l’évolution de la réglementation des extensions en matière d’IDN, Domain Research Group – initiateur et chef de projet des noms de domaine emoji – s’est penché sur les expérimentations menées dans les années 2000 et il semblerait que 233 noms de domaine aient pu être déposés ! Cette découverte pourrait relancer le dossier des emojis en .COM.

Pour ce qui est des emojis eux-mêmes, 2666 emojis officiels ont été comptabilisés en mai 2017 : autant de combinaisons possibles pour des noms de domaine emoji. En effet, le site emojipedia.org invite régulièrement les internautes à exprimer leur souhait. Le 17 juillet dernier, les résultats du dernier vote mené montrent un fort engouement pour la création du drapeau breton en emoji.

Ce résultat n’est pas anodin notamment grâce au travail et au relais d’information sur les réseaux sociaux, la campagne menée par l’association Point BZH, registre en charge des noms de domaine .BZH, a porté ses fruits. Une première étape a été atteinte mais il reste à convaincre le Consortium Unicode – l’organisme qui gère l’intégralité des emojis – d’intégrer le drapeau breton dans la catégorie des drapeaux nationaux.