Marteau de tribunal

Des marques et des domaines aux enchères publiques

On connait les ventes de domaines aux enchères en ligne, notamment via le site de Sedo. Les enchères publiques sont une forme bien plus rare de cession de titres de propriété industrielle. Il y a quelques mois, la liquidation de Vogica avait donné lieu à la vente aux enchères publiques de la marque éponyme et du domaine vogica.com. Une nouvelle vente de ce type aura lieu le 14 novembre prochain dans les salons de l’Union des Fabricants à Paris, organisée par l’étude Parisud (https://www.sites.google.com/site/encheresmarques/home).

Cette vente portera sur des actifs immatériels des sociétés Matelsom et Heuliez. Elle comprendra une quarantaine de marques et de noms de domaine, ainsi que des fichiers de 900.000 contacts commerciaux dans le domaine du mobilier.

Ceux qui s’intéressent aux noms de domaine pourront rentrer chez eux assez rapidement, puisque le lot le plus intéressant est le premier qui sera mis en vente. Ce sera un pack « meubles » avec 8 noms de domaine : meuble.com, meubles.com, meuble.fr, meublecom.fr, pricemeubles.com, meubels.com, meubles-pro.com et stockmeubles.com. L’étude en charge de la vente n’indique aucune statistique pour ces domaines, ce qui rend leur estimation aléatoire. Si ni meuble.com ni meuble.fr ne sont actifs, la version plurielle, meubles.com, redirige vers le site de la Camif. Malgré, ou sans doute à cause de cela, ce domaine n’apparait pas dans les premières pages d’une recherche manuelle sur Google… ni d’ailleurs dans les 120 premières en utilisant l’outil Positeo : http://www.positeo.com/check-position/.

La mise à prix pour le lot est de 30 000 euros. Si l’on considère que seuls 3 noms ont une réelle valeur (meuble.com/.fr et meubles.com), on peut considérer que ce niveau de mise à prix constitue un prix déjà conséquent. Nous doutons que lors d’une vente classique de type Sedo, les enchères dépasseraient beaucoup ce niveau, mais le manque de recul disponible sur les ventes de domaines en enchères publiques rend le résultat final incertain.

A titre de comparaison, il est actuellement possible d’acheter sur la plate-forme Sedo le domaine meuble.info pour environ 850 euros, idem pour meuble.org, alors que meuble.tv est proposé à 290 euros et meuble.ch à 250 euros.

D’autres lots 100% noms de domaine sont aussi au programme de cette vente : le lot 4 permettra d’acquérir un pack discount composé de meuble-discount.fr, meubles-discount.fr, mobilier-discount.com et canapes-discount.com. Sa mise à prix est de 1000 euros, prix qui nous apparait une fois de plus assez proche du vrai prix, et même à notre sens surévalué. Seul canapes-discount.com est actif, et redirige vers le site de Matelsom, et nous ne disposons pas des statistiques d’accès à ce site via ce nom de domaine, qui nous aideraient à mieux évaluer ce domaine.

Le lot 5 sera également mis à pris 1000 euros, et sera composé des domaines maison-et-literie.com, meuble-et-literie.com, mobilier-literie.com, mobilier-et-literie.com (tous quatre actifs… mais ouvrant vers une page d’erreur du site Matelsom), mobilierliterie.com, destockliterie.com et destock-literie.com, ces trois derniers domaines étant inactifs. 1000 euros nous semble bien cher payé pour tout cela…

Même analyse pour le lot 6, loin d’être enthousiasmant avec paris-literie.com, paris-literie.fr, paris-matelas.com et paris-matelas.fr. Ils redirigent avec plus ou moins de bonheur vers le site Matelsom, mais sont tous totalement inexistants dans les moteurs de recherche à la requête « literie Paris ».

Aucune bonne surprise à notre sens dans le lot numéro 7, mélange franco-anglais autour des paiements sécurisés qui risque du coup de ne plaire à personne : securepaiement.com, securepaiement.net et securepaiement.org ne veulent globalement rien dire à personne… surtout pas à Google dont ils sont absents.

Les lots suivants sont du même ordre : génériques composés de plusieurs mots, sans grande valeur potentielle en matière de référencement, ni positionnement actuel dans les moteurs de recherche… et donc sans grande valeur. On pourra enchérir sur france-matelas.com, matelas.net, matelas.org, imatelas.com,
01matelas.com, 0800matelas.com et 0800-matelas.com avec le lot 8 mis à pris 1000 euros. Le lot 9 sera composé de deux domaines moins génériques et ayant, à la limite, une valeur distinctive : rapidlit.com et rapidlits.com mis à pris à 700 euros et peuvent constituer un nom correct pour un site de vente de literie pour qui se gratte la tête à la recherche d’un nom simple et descriptif tout en étant différenciant… mais l’oiseau risque d’être rare.

Même analyse pour le lot 10, toujours mis à prix 700 euros mais avec davantage de domaines : 0800-meuble.com, 0800meubles.com, 0800-meubles.com,
meuble123.com, meuble123.fr, meubles123.fr et 123meubles.fr. Là aussi le nombre d’enchérisseurs risque d’être faible.

Le dernier lot purement noms de domaine, avec service-livraison.com et service-logistique.com, est peut-être susceptible d’attirer davantage d’intérêt pour des VPCistes soucieux de leur communication avec leurs clients. Mais là aussi, ce lot peut faire flop, avec une mise à prix non négligeable, fixée à 700 euros.

A suivre, le 14 novembre prochain, veille de la conférence Mailclub sur les marques et les noms de domaine en Chine.