Les ministères s’entichent des noms de domaine slogans

Devenezvousmeme.com ! D’après vous, que se cache t-il derrière ce nom de domaine ? Une énième émission télé de « relooking » ou bien le témoignage d’un nouveau « coming out » ? Rien de tout ça. Il s’agit en fait de la nouvelle campagne de recrutement de l’armée de terre. Nos ministères sont friands de noms de domaine slogans pour leurs opérations de communication. Le meilleur y côtoie le pire et les couacs sont nombreux.

Le ministère de la défense a vu les choses en grand pour embaucher 15 000 nouveaux jeunes dans son armée. D’après La Tribune, la campagne Devenezvousmeme.com a couté 9,5 millions d’euros avec de très nombreux achats d’espaces publicitaires. A ce prix là, racheter le .FR soit devenezvousmeme.fr («site semi-philosophique qui a pour but de partager des conseils » déposé depuis l’été 2009) aurait pu valoir le coup quand toute la communication est axée sur ce site web slogan. Mais bon, le budget devait être trop serré. A l’heure où j’écris ces lignes les écritures à l’identique avec les tirets sont disponibles en .COM ou .FR. Passons.

Car j’ai beau être critique je ne peux que remercier les ministères de développer des noms de domaine campagne. Cela sensibilise le grand public à ma matière favorite !

Sécurité routière, Ecologie…

Prenez les sites de la sécurité routière rattachés au ministère de l’Écologie, de l’Energie, du Développement durable et de la Mer.
Il encourage l’usage de l’éthylotest avec soufflez-vous-saurez.fr. Il vous recommande de restez-motard-a-moto.fr. Vous choisissez également Sam « celui qui conduit c’est celui qui ne boit pas » sur sortezrevenez.fr tout en évitant quand même le cannabisetconduite.fr.

Faisonsvite.fr fait aussi partie de cette galaxie de sites gouvernementaux mais là rien à voir avec la sécurité routière (cela aurait été de mauvais goût, avouons-le). Je vous parle d’écologie car « ça chauffe » comme l’indique faisonsvite.fr. Le développement durable qui sait aussi parler « djeuns » avec mtaterre.com (comprendre « m » comme la conjugaison du verbe aimer).
Le langage « sms » est rentré dans les mœurs étatiques. Après tout, nous passons tousaunumerique.fr.

Premier arrivé, Gouvernement dernier servi

A. force de multiplier ce type de domaines, le service après vente laisse parfois à désirer. Le désormais célèbre jaimelesartistes.fr autrefois en faveur de la loi Hadopi pour la diffusion et la protection de la création sur internet n’a pas été renouvelé par le ministère de la culture. Un oubli malvenu car le nom a été récupéré par jaimelesartistes.info, un site anti-Hadopi. Un couac sévère.

Autres désagréments, les noms de lois ou de nouveaux projets gouvernementaux qui sont souvent l’objet de dépôts anticipés par des tiers. La future autorité chargée des jeux en ligne (« Arjel ») a vu son .FR pris par un tiers. Autre dernier exemple en date, IDéNum, permettant une authentification unique pour en finir avec les mots de passe. Dans la foulée de l’annonce du nom de cette identité numérique multi-services, le .FR a été déposé par un tiers.

Pour s’y retrouver dans toutes ses réformes, sites webs ou campagnes, Gouvernement.FR renvoie régulièrement des interviews des politiques vers touteslesreformes.com. Un bon nom de domaine repère, non ?