Le second marché des noms de domaine victime de la crise..?

La crise affecterait-elle le marché secondaire des noms de domaine? C’est ce que pourrait laisser supposer les prix de la vente aux enchères actuellement en cours chez Sedo, axée sur les domaines liés au commerce ou au e-commerce.

Un rapide coup d’œil sur la liste (accessible sur http://www.sedo.fr/search/searchresult.php4?tracked=&partnerid=&language=fr&auctionevent=Onlineretail) fait ressortir des prix qui nous sembles raisonnables. Même si les comparaisons sont difficiles, l’enchère de 1200 euros pour camescope.com nous semble vraiment accessible, notamment pour accélérer et améliorer le référencement d’un site de e-commerce vendant du matériel électronique. Pixmania, Ebay, Auchan, Sony et d’autres cyber-marchands se battent à coup de liens commerciaux sur la requête « camescope » sur Google, et un domaine aussi générique peut être un élément clef dans l’optimisation d’un référencement naturel.

Dans la série des bonnes affaires, commerce.info semble une belle affaire à 560 dollars, de même que sales.biz ou retail.tv à respectivement 1000 et 250 dollars. Ces prix sont plus proches de ceux pratiqués entre domaineurs que de ceux auxquels les utilisateurs finaux payent en général. Ce sont eux qui pourront profiter d’un tassement du marché, avec des domaineurs moins actifs, et qui doivent à présent penser à rentrer dans leurs frais dans un contexte ou les pages parking rapportent de moins en moins.

De belles opportunités sont à saisir jusqu’à 18 heures ce jeudi pour les entreprises, notamment françaises, désireuses de bâtir des stratégies utilisant des domaines génériques tels que chainehifi.com, vetement.com, habillement.com, alimentation.net, renovations.fr, cheminees.net, imprimante.net, ordinateurs.net et savonsartisanaux.com.