La crise touche le marché des noms de domaine

Si quelques transactions font encore la une de l’actualité, avec sex.com vendu il y a quelques semaines pour 13 millions de dollars, les prix atteints dans les dernières ventes aux enchères montrent que la crise touche aussi les noms de domaine.

Dernier exemple en date, la vente de noms de domaine « premium » qui se termine aujourd’hui sur Sedo. On parle de noms qualifiés de premium et ayant donc à priori de la valeur, et de la première plateforme mondiale de noms de domaine « d’occasion ». Tout est réuni pour que cette vente soit réellement significative des meilleurs prix potentiellement atteignables.

A quelques heures de la fin des enchères, si le domaine TX.COM tient la tête avec une enchère de 100 000 dollars, on tombe vite à dix fois moins pour un domaine comme TEXT.COM. Le domaine SAT.TV est actuellement à 1000 dollars, ce qui nous parait une bonne affaire susceptible d’intéresser TF1 ou le groupe Canal +. REPLAY.TV, à 95 GBP n’est pas mal non plus, pour qui veut communiquer sur les systèmes de télé à la demande. Toujours en .TV, il est possible de récupérer HIFI.TV pour 250 euros.

Même le jeu fait moins recette : JACKPOT.INFO ne dépasse pas 500 dollars, mais au delà du prix, c’est le nombre d’enchères qui est surprenant : seulement 2 ! Certes, c’est un .INFO, mais cela nous parait tout de même bon marché. Le judo intéresse plus de monde : IPON.COM rassemble 32 enchérisseurs, pour un prix de 1000 dollars.

A cette heure de la moitié des noms de domaine en vente n’ont à cette heure soit aucune soit une seule enchère… Raison de plus pour conseiller aux entreprise de rester attentives à ce type de ventes. Il y a du stock chez les domaineurs, et vu l’effondrement des revenus des pages parking, sans doute de bonnes affaires.