Hausse de 5,5 % du second marché

Sedo, la première plateforme de vente de noms de domaine, a récemment publié son étude sur l’évolution du second marché des noms de domaine au troisième trimestre 2009. Prix moyen à la hausse, .FR de plus en plus cher, transactions importantes pour des noms géographiques… Les enseignements sont nombreux.

Sedo renforce sa position de leader

En lecteur fidèle de mailclub.info, vous savez sans doute déjà que le nom de domaine est un des rares produits pour lesquels le second marché (ou marché de l’occasion) est plus cher que le marché du neuf. D’après son propre rapport, Sedo domine son secteur avec 75 % de part de marché au troisième trimestre 2009. Cela représente une hausse de 5% par rapport au trimestre précédent.

La croissance du nombre de domaines vendus est en hausse de 5.5% par rapport au deuxième semestre 2009. Ces ventes se sont faites à 49 % par le biais d’offres et contre-offres (soit les traditionnelles négociations) et à 34% par le biais d’enchères. Les ventes à prix fixe restent marginales mais en augmentation. Elles sont privilégiées par les « primo-acquéreurs ».

.COM hégémonique

Le .COM qui représente près d’un nom de domaine sur deux dans le monde, reste l’extension la plus prisée. Elle concentre 88% des noms de domaine génériques vendus au troisième trimestre 2009, soit près de 45 % du total.
Parmi les extensions pays (ccTLD), le .DE (Allemagne) et le .CO.UK (Royaume Uni) mènent la danse. L’extension allemande, malgré une baisse de 4% par rapport au deuxième trimestre 2009, dépasse largement son homologue britannique avec 56% des ventes contre 15% pour le .CO.UK.

Combien ça coûte ?

Dans son rapport, Sedo note une hausse du prix de vente moyen pour certaines extensions. Le .COM a grimpé de 86 % pour atteindre un prix moyen de 3 301 $ contre seulement 1 768 $ au trimestre précédent.

Du côté des extensions pays, la moyenne du .CO.UK atteint 2 122 $. Même si l’extension britannique perd près de 17 % de sa valeur, ses noms de domaine restent plus chers que ceux du .DE. L’extension allemande gagne, quant à elle, 84 % en valeur et atteint 1 650 $ en moyenne. Dans ce palmarès, notre .FR national n’est pas en reste puisqu’il a presque doublé de valeur pour atteindre 4 368 $ en prix de vente moyen au troisième trimestre 2009.

Les noms géographiques plébiscités

Les noms de domaine relatifs aux villes, pays et régions ont le vent en poupe puisque c’est la catégorie de noms de domaine les plus vendus. L’arrivée des nouvelles extensions du type CityTLDs (.PARIS, .BERLIN…) ou regionalTLDs (.BZH, .EUS, .VLA…) bouleversera t-il la donne ? Rien n’est moins sur.
Notons enfin qu’en cette période de Noël, on retrouve parmi les noms de domaine les plus chers, christian.com (chrétien en anglais) vendu à 600 000 $ (troisième position), jesus.net à 124 337 $ (15ème position) et brazil.com à 500 000$ (4ème position). De là à passer Noël sur les plages de Copacabana, il n’y a qu’un pas !

Pour en savoir plus :
Nos articles sur Sedo
Nos articles sur le second marché