enregistrement des noms de domaine .XXX

YOU.PORN bientôt disponible ?

Le registre du .XXX ( ICM registry ) vient d’annoncer avoir déposé 3 dossiers auprès de l’ICANN pour le lancement de 3 nouvelles extensions dédiées à l’industrie adulte : .SEX, .ADULT, .PORN.

Créé en décembre 2011, le .XXX compte aujourd’hui 215 000 noms de domaine enregistrés. ICM Registry, qui a mis plus de dix ans (et quelques millions de dollars) pour obtenir le .XXX entend bien désormais rattraper le temps perdu et passer à la vitesse supérieure.

Pour ce faire, Stuart Lawley (CEO de ICM Registry) souhaite proposer le .SEX, le .ADULT et le .PORN aux titulaires de noms enregistrés en .XXX et accroître ainsi leur visibilité tout en segmentant encore un peu plus le marché le plus rentable de l’internet.

RIEN A PAYER, SAUF …

Ce projet n’en est encore qu’au stade embryonnaire et nous ne disposons pas encore des détails sur les conditions d’enregistrement de ces nouvelles extensions.

Cependant, ICM Registry prévoit une période de droits acquis (« grandfathering ») durant laquelle les titulaires de marques ayant bloqués leurs noms en .XXX seront automatiquement protégés en .SEX, .ADULT, .PORN et ce sans débourser un centime ! Pour ceux qui voudront exploiter les noms pour du contenu adulte, il faudra payer …

Voila donc une bonne nouvelle pour la majeure partie de ceux qui liront ces lignes, à moins qu’ICM Registry ne revoie sa copie d’ici l’arrivée effective de ces nouvelles extensions…

UN MODELE ECONOMIQUE PARTICULIER

Après avoir créé le concept d’une protection à vie pour les domaines réservés au titre d’une marque à titre défensif, voilà qu’ICM Registry veut offrir gratuitement ses nouveaux noms de domaine. On peut se demander pourquoi, et quel modèle économique prévaut à ce choix alors qu’ils auraient parfaitement pu les faire payer. Il faut sans doute analyser cette stratégie dans un contexte global.

L’une des raisons du dépôt de ces trois dossiers être sans doute plus subtile que le simple désir de vendre toujours plus de noms de domaine : il pourrait s’agir, pour ICM Registry, de protéger son .XXX de concurrents qui pourraient être tentés de créer des extensions alternatives destinée aux sites adultes. S’octroyer ces trois extensions lui permettrait de maitriser l’ensemble de ce secteur.

Si l’on suit cette logique, il se pourrait fort bien que plusieurs dossiers concurrents voient le jour sur ces extensions, avec, pourquoi pas, en ligne de mire un possible procès autour de la loi anti-trust américaine si ICM venait à gagner la gestion de ces tlds. La saga du nommage adulte, commencée il y a plus de dix ans, est certainement loin d’être terminée…