logo registre Central Nic

.XYZ, .WIKI, .BAR/.REST, .COLLEGE…

CentralNic, cela vous dit quelque chose ? Non ? Alors les extensions (façon de parler puisqu’il ne s’agit que de sous domaines du .com) de type .de.com, .uk.com et depuis quelques jours .mex.com… (voir la liste sur la fiche Wikipedia de la société : http://en.wikipedia.org/wiki/CentralNic) ? Pas plus ?

Le principe est simple : ils ont, au fil des années, acquis les domaines en .com reprenant les codes pays classiques, par exemple de.com, et proposent des enregistrements de sous-domaines de ces domaines. Un peu comme si nous vous proposions de créer votresociete.mailclub.com, sauf qu’évidemment avec le domaine mailclub.com cela a moins d’intérêt qu’avec .de.com ou uk.com.

Nous avons toujours été réticents, au Mailclub, pour proposer ce type d’extensions à nos clients. C’est, à notre sens, une dérive (de plus) du business model des noms de domaine qui n’avait pas besoin de ce type d’offres pour l’aider à rester crédible… Ces « extensions » n’ont aucune légitimité officielle, elles ne sont pas régies par l’Icann, et nous déconseillons à nos clients de les enregistrer (même si nous sommes capables de le faire et de les gérer pour ceux qui nous le demandent quand même).

Et pourtant CentralNic prospère d’année en année, et la société va même entrer prochainement sur le marché boursier londonien…

En parallèle de leurs « extensions/sous-domaines », ils ont commencé depuis quelque temps à gérer et commercialiser des extensions officielles de type ccTLDs, pour le compte des du Laos (.LA) et le l’Ile de Palau, dans l’Océan Pacifique (.PW). Là aussi, la commercialisation de ces extensions est tirée par les cheveux, puisque le .LA est (tenté d’être) vendu pour identifier les sites liés à… Los Angeles et pas du tout au Laos, et, plus comique encore, le .PW est commercialisé pour les sites « Professional Web » ! Dommage qu’ils n’aient pas la gestion de l’extension .AW (ile d’Aruba), cela aurait pu convenir à tous les webmasters amateurs. Bref…

L’arrivée des nouvelles extensions permet à CentralNic de poursuivre son développement, avec la présentation cette semaine de 5 extensions (des vraies cette fois-ci) prévues pour les mois à venir, et pour lesquelles CentralNic a été choisi comme opérateur technique. Voici un résumé des stratégies annoncées pour chacune d’entre elles :

.XYZ

L’une des extensions les plus étonnantes du programme de l’ICANN : le principe est simple : ça ne veut rien dire donc c’est universel. Il fallait y penser ! Le projet est d’en faire un TLD générique low cost « approprié pour tout site web à travers le monde ». Les deux autres arguments mis en avant sont très puissants : « l’alphabet se termine par xyz, il est donc normal que les noms de domaine se terminent par xyz » et « tout le monde connaît les 3 dernières lettres de l’alphabet, ce sera donc universel et facile à retenir ». Sachant que nous aurons du mal, au Mailclub, à bâtir un argumentaire aussi convainquant, je vous laisse vous délecter de la vidéo du CEO du .XYZ qui a l’air, lui, très convaincu de la justesse de sa vision : elle est accessible sur http://www.youtube.com/watch?v=JMBvSprSTeI.

Estimation de lancement : novembre 2014

.WIKI

Redevenons sérieux, et abordons la gestion du savoir universel ! Le .wiki sera destiné à identifier les bases de connaissances des entreprises. Au lieu de rechercher ICANN sur Wikipedia, vous pourrez un jour aller (si l’ICANN y croit !) aller sur icann.wiki pour tout savoir sur cette organisation. Vous avez une entreprise ? Enregistrez votreentreprise.wiki et offrez au monde ou simplement à vos salariés le mode d’emploi de l’entreprise.

Estimation de lancement : décembre 2013

.BAR et .REST

Bar à tapas, sushi bar, chocolate bar, bar des amis ou du quartier, bar grillé, bar à couda… tout le monde a un bar près de chez soi, et le potentiel de cette extension est mondial. Elle aura vraisemblablement un succès raisonnable, les noms des bars étant souvent assez génériques et donc déjà largement pris dans la majorité des extensions actuelles.

Il en sera sans doute de même pour le .rest à ceci près que si bar est un terme mondial et en 3 lettres, l’abréviation « rest » n’a pas forcément la même dimension universelle, notamment en anglais ou elle signifie repos. CentralNic argumente tout de même que « rest » correspond à une abréviation habituelle dans 20 langues et plus de 50 pays. Pourquoi mettre leur parole en doute? Il faut quand même savoir que d’autres sociétés vont lancer le .RESTAURANT et le .CAFE…

Estimation de lancement : 1er semestre 2014

.COLLEGE

Lancée avec l’ambition de devenir l’extension mondiale pour l’éducation, le .college entre en concurrence directe avec le .edu, très ancienne et sérieuse extension officielle du secteur de l’éducation américain et dont les domaines sont attribués selon une charte et des conditions assez précises et contraignantes. Rien de tout ce la pour le .college qui sera, comme toutes les extensions décrites dans cet article, ouverte à tous. A noter que toutes ces extensions autoriseront le « whois privé », c’est à dire la non diffusions des coordonnées du titulaire dans les bases whois, ce qui ne va pas simplifier la vie des titulaires de droits de PI.

Estimation de lancement : novembre 2014

Le Mailclub sera évidemment en mesure de vous proposer l’intégralité de ces extensions dès leur sortie, quelque soit la période d’enregistrement que vous souhaiterez : sunrise, landrush, … Comme d’habitude, je vous invite à contacter votre chargé(e) de clientèle ou, si vous n’êtes pas encore client, notre service commercial (domaines@mailclub.fr ou +33 (0)4 88 66 22 18).