Nouvelles extensions : un teaser made in Google en attendant le « Reveal Day »

Après s’être perdu en route avec la suspension de son programme du 12 avril au 22 mai, le Tld Application System (TAS) a fermé ses portes à tout nouveau dépôt de dossier le 30 mai 2012 à 23h59.

Une heure avant la clôture du TAS, L’ICANN a annoncé avoir reçu plus de 1900 dossiers de candidature. Parmi les nombreux candidats on peut bien évidemment compter Google qui ne s’est pas fait prier pour participer à cet évènement qui marquera une nouvelle étape dans l’ère du nommage internet.

Plus de cinquante dossiers déposés par Google.

Le géant du Net a ainsi présenté via son blog – et en avant-première – quelques extensions ayant fait l’objet d’un dépôt de dossier de leur part. On apprend que, d’une manière générale, les projets d’extension ont été réfléchis et classés selon quatre catégories :

• Leurs marques, avec bien évidemment le < .google> ,

• Les extensions ayant trait à leur cœur de métier, tel que le < .docs> ,

• Les extensions qui amélioreront l’expérience des utilisateurs, tel que le < .youtube> qui pourra permettre d’identifier plus aisément les chaînes Youtube,

• Les extensions pour lesquels Google estime qu’ils peuvent avoir un « potentiel intéressant et créatif », tel que le < .lol> .

Selon une source proche du dossier, Google aurait déposé plus de cinquante dossiers de candidature auprès de l’ICANN.

Avec un coût de 185,000 dollars par dépôt de nouvelle extension, puis 25,000 dollars de frais annuels, les comptes sont vite faits. Participer à l’expansion du paysage internet coûterait plus de 10 millions de dollars à Google la première année, et 1,25 millions par an.

Ces chiffres donnent le vertige, mais ils sont à relativiser, la firme de Mountain View disposant de 49,3 milliards de dollars de trésorerie…

De son côté, l’ICANN a fait la bonne opération et a, selon son président, récolté 352 millions de dollars en frais d’enregistrement.

La suite des réjouissances.

L’ICANN a prévu de dévoiler la liste complète des projets le 13 juin. Il nous faudra donc nous armer de patience pour découvrir toutes les extensions susceptibles de voir le jour.

Mais c’est surtout à compter de cette date que débuteront les différentes procédures d’oppositions. Celles-ci permettront aux titulaires de droits de s’opposer à un projet s’ils estiment qu’une nouvelle extension leur porte préjudice.

Il sera également intéressant de voir comment seront départagées deux entités ayant déposé un dossier pour une même extension générique ne reprenant aucune de leurs marques, (le < .lol> par exemple). Qui sera le plus légitime à voir son dossier retenu ?

L’ICANN invitera les candidats à parler entre eux pour se mettre d’accord de façon amiable (comprenez à se racheter leurs projets) avant de se départager aux enchères si aucun accord n’est trouvé. Cela nous promet quelques bonnes empoignades !

Pour en savoir plus sur les procédures d’examen, d’opposition, mais également sur les projets dévoilés lors de ce « Reveal Day », Frédéric Guillemaut (Directeur associé du Mailclub) et Sébastien Almiron (Responsable commercial noms de domaine du Mailclub) vous donnent rendez-vous le 14 juin à 10h00 pour un webinar spécial nouvelles extensions (inscriptions à l’adresse http://url.mailclub.fr/?webinar). Vous pourrez à cette occasion échanger avec eux et leur poser les questions qui vous intéressent.