Les villes veulent leurs extensions avant les autres

Onze organisations représentant des cityTLD et des communauty TLD viennent de demander une ouverture accélérée pour la création de leurs propres extensions, lors du sommet Icann qui se déroule actuellement à Sydney.

Le projet est porté par des extensions villes (cityTLD) ainsi que des « lc TLD », soit linguistic & cultural top level domains.

On y retrouve les .BERLIN, .HAMBOURG, .KOHL, .LAT, .QUEBEC, .BCN, . CYM, .EUS, .GAL, .BZH et le .NAI pour les indiens d’Amérique du Nord. Ce regroupement propose d’accélérer le lancement des noms de domaine dans ses nouvelles extensions.

Leur document de travail essaye de démontrer que pour certains TLDs, acceptés par leurs communautés et dont les chaines de caractères ne présentent pas de risques de confusion, la création de leurs extensions devrait être plus rapide.
Surtout, elles n’auraient pas à attendre que l’Icann résolve les problèmes liés aux marques.

Cette proposition, dévoilée ce jour, montre que ces projets, murs depuis parfois 3 ans et légitiment établis, souhaitent ne pas perdre le support de leurs communautés. En effet, après déjà plus d’un an de report, les communautés et les institutions peuvent perdre patience et tenter de retirer leur argent ou leur support.

L’Icann attend février 2010

Leur demande est donc simple, l’icann doit ouvrir son espace de nommage dès décembre 2009. Chacun des représentants des projets a pris la parole pour appuyer le message, qui apparait comme une tentative de forcer la main à l’Icann.

L’Icann qui a annoncé durant ce sommet que le manuel du candidat à la création de nouveaux TLDs devrait être finalisé lors de son sommet à Séoul fin octobre 2009 pour une publication en décembre. Les dossiers seraient alors soumis en février 2010.
La validation d’une candidature est évaluée à quinze mois par l’Icann ce qui entraînera une commercialisation de ses nouvelles extensions au mieux durant l’été 2011. Sept mois et demi sont nécessaires pour la partie administrative. Les délais de mise en œuvre techniques et l’ajout dans la racine de l’extension devraient prendre autant de temps.

Pour en savoir :
Le site Nouvelles-Extensions.com
Lire nos articles sur les CityTLD