Les nouvelles extensions connues en 2010 ?

L’Icann a validé le principe des « Expressions d’intérêt » pour les nouvelles extensions. Conséquence, les futurs candidats devront se faire connaître à l’avance.

EOI : C’est le nouvel acronyme de l’Icann. Il signifie « Expression of Interest » et son idée a germé à Seoul, en fin de réunion, sur l’impulsion de plusieurs porteurs de projets.

Mesurer le nombre de projets

Le principe est simple : puisque certains points bloquants dans la progression du processus d’ouverture des nouvelles extensions reposent sur le fait que la communauté internet ne connait pas exactement le nombre et les modèles économiques des futurs projets, il est préférable de permettre aux porteurs de pouvoir se déclarer officiellement.

L’Icann aura alors des données concrêtes pour affiner son travail, et les porteurs de projet pourront également progresser et faire évaluer une partie de celui-ci sans avoir à attendre la publication du Guide de l’applicant final.

L’EOI a été validé dans son principe et est désormais dans une phase de commentaires publics. Cette phase, qui sera close le 27 Janvier 2010, permettra au conseil d’administration de l’Icann de mettre en place un plan opérationnel et de donner des dates plus précises sur le calendrier des évènements.

Il faudra alors, pour chaque porteur d’un projet, rédiger son premier business model, régler les frais d’inscription et surtout s’afficher ouvertement. Pour de nombreux projets publics depuis des années, comme le .berlin ou le .eco, cela ne posera pas de problème. En revanche, les société porteuses de projets jusqu’ici jalousement gardés secrets devront se dévoiler si elles souhaitent participer au premier tour d’ouverture.

Un passage obligatoire

Détail d’importance : la date du deuxième tour n’est pas connue, et le passage par un EOI sera obligatoire pour postuler pour le premier tour …

L’Icann s’engage alors, à la fin de l’EOI, à lancer les nouveaux tlds dans un délai maximum de 18 mois, sous peine de rembourser les frais d’application.

En se basant sur un timing idéal, on devrait donc pouvoir connaître les noms des nouvelles extensions qui verront le jour en 2011 dés l’été 2010. Et en savoir plus sur les projets solides, après deux années de spéculations et d’effet d’annonces.

On pourrait également assister à plusieurs batailles juridiques si plusieurs projets postulaient pour la même extension. Ce qui semble très probable à moins d’un accord pré-EOI entre les projets .eco ou .gay.

Fin du suspense pour l’été 2010 ?

Pour en savoir plus :
Nouvelles-Extensions.COM