logo tld .XXX

Les conditions d’obtention des .XXX enfin connues

Nous savons désormais que le .XXX a enfin été approuvé par le conseil d’administration de l’ICANN, lors du congrès qui s’est tenu à San Francisco le 22 Mars dernier.

Nous allons vous expliquer pourquoi cette extension est une première dans l’histoire des noms de domaine. Nous vous détaillerons ensuite les différentes phases d’ouvertures, ainsi que les possibilités mises à disposition des détenteurs de marques (de l’industrie adulte ou non) pour faire valoir leurs droits.

Unique par son histoire et son potentiel : retour sur une extension controversée

La promotion du projet d’une extension spécifique pour l’industrie adulte a débuté en 2003. C’est en 2005 que le conseil d’administration a annoncé la sélection du .XXX parmi les futures extensions sponsorisées (sTld : Sponsored top-level domain). A l’époque, dans le même « round », il y avait par exemple le .MOBI, le .TRAVEL, le .CAT et le .JOBS.

Durant la même année, le département du commerce américain a demandé la réévaluation de cette extension, ce dernier étant contre sa création (jusqu’en octobre 2009, l’ICANN était sous la tutelle du département du commerce américain).

En 2006, revirement de situation, le projet de création du .XXX est rejeté par le conseil d’administration de l’ICANN (alors qu’ils l’avaient approuvé un an auparavant).

ICM Registry (la société porteuse du projet .XXX depuis 2003) continuera les actions visant à la promotion de son extension, et c’est en 2007 que le dossier est à nouveau présenté au conseil d’administration de l’ICANN.

Nouveau refus de la part de l’ICANN, malgré le fait que le dossier présenté était conforme à toutes les exigences fixées en 2003 lors du premier round d’acceptation des dossiers.

En 2009, ICM registry fait appel de ce second refus en confiant ce dossier à une commission indépendante. Devant le rapport défavorable rendu en 2010, l’ICANN décide de statuer sur l’appel formulé.

2011, c’est enfin la validation du .XXX par le conseil d’administration de l’ICANN, malgré les questions philosophiques qui se sont posées.

6 années auront été nécessaires entre la première validation et la validation finale du dossier par l’ICANN.

Le potentiel est bien là

L’industrie adulte, ça n’est pas moins de 60 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel dont une bonne partie est réalisée sur Internet.

Les avantages de cette extension sont, d’après le registre :

– L’acceptation par les consommateurs et la confiance dans les domaines.XXX
– Un environnement sûr, sécurisé et fiable
– Des milliers de nouveaux noms de domaine à la disposition des personnes de l’industrie pour adultes
– L’augmentation du trafic via des portails du registre, le tape-in et les moteurs de recherche
– Une manière sûre, sécurisée et anonyme pour faire du micropaiement
– Les méthodes de paiement ouvrent de nouveaux marchés au niveau mondial
– L’accès aux marchés encore inexploités

Qui pourra obtenir un .XXX ?

Le .XXX sera une extension sectorielle (« sponsored TLD »). Seront éligibles à l’obtention d’un .XXX toutes personnes ou sociétés mettant à disposition du contenu pour adultes.

Le calendrier n’est pas encore connu (ICM Registry espère lancer la commercialisation des .XXX avant cet été), mais les différentes phases d’ouvertures sont déjà précisées :

* Sunrise A – Industrie adulte (pour les titulaires de droits au sein de la communauté)

Durant cette phase, les détenteurs de marque ayant un rapport avec l’industrie adulte, pourront demander l’obtention du nom de domaine identique à la marque enregistrée.

En cas de demande multiple, le nom de domaine serait départagé aux enchères.

* Sunrise B – Défensif (pour les titulaires de droits hors de la communauté)

Un nom demandé en Sunrise A sera prioritaire dans le cas où une demande équivalente serait émise en Sunrise B.

C’est donc durant cette période que tout les ayant-droits pourront protéger leurs marques et bloquer ainsi les enregistrements de ces dernières en .XXX

Un enregistrement réalisé en Sunrise B ne sera pas actif, le nom de domaine étant simplement bloqué.

* Sunrise C – Autres ayant-droits (pour les titulaires de noms de domaine sous un autre TLD)

Cette dernière Sunrise est réservé aux personnes de la communauté n’ayant pas de marque. La condition à remplir sera de posséder un nom de domaine sous une autre extension et d’en demander l’équivalence sous .XXX.

Là encore en cas de demande multiple, les noms de domaine seront départagés aux enchères.

Combien est ce que cela va me couter ?

D’après le registre pas plus de 60$ …. une fois l’extension ouverte à tous.

En effet, lors des périodes Sunrises, le registre indique qu’il faudra rajouter les frais liés à l’analyse et au traitement de votre demande.

Ces frais ne sont pas connus à ce jour, mais le système IPROTA devrait être utilisé. Il faudra donc prévoir environ une centaine d’euros supplémentaires.

Correction le 30 Mars 2011 : Le prestataire IP Rota a été retenu en tant qu’agent de validation.

Comment faire valoir mes droits ?

Le Mailclub propose deux offres distinctes :

– La première est réservée aux membres de la communauté de l’industrie adulte
– La deuxième est réservée aux détenteurs de marques souhaitant bloquer leurs .XXX

Nous vous invitons à prendre contact avec notre service commercial ou bien votre chargé de clientèle afin d’obtenir plus de détails sur nos offres.