Le Vatican s’oppose aux extensions religieuses

Les voies des noms de domaine ne sont pas impénétrables. Le projet de libéralisation des extensions est venu jusqu’aux oreilles du Pape qui s’oppose à la création d’un .catholic, .hindu ou .islam.

Qui peut représenter une religion ?

Dans une missive rédigée par Monseigneur Carlo Maria Polvani, le Pape met en garde l’Icann sur l’attribution d’un TLD religieux par un quelconque organisme. D’après le Vatican, l’Icann n’est pas habilité à définir qui peut représenter une religion plus qu’un autre. Cela remettrait en cause la « sage politique de neutralité » de l’Icann.

L’enregistrement de noms de domaine religieux est autorisé par certaines extensions dont les principales extensions génériques (ex : catholique.org).

En France, l’Afnic interdit les dépôts de .FR comme catholique, eglise, islam, judaisme… qui font partie d’une liste de termes fondamentaux interdits et réservés. Par contre, catholic.fr est passé à travers les mailles du filet…

En parallèle, rappelons que le Vatican dispose d’une extension propre, le .VA qui compte quelques dizaines de sites actifs.