Lancement extension .xxx du registre ICM Registry

La question philosophique posée par le lancement du .XXX

S’il est bien une extension qui aura bénéficié du maximum de couverture médiatique, de par le débat qui l’aura entouré, c’est bien le .xxx, dernier projet en date validé par l’Icann.

Ce .xxx dont nous avons déjà conté l’histoire dans de nombreux articles (voir) a passé sa dernière grande étape la semaine dernière lors de la réunion Icann à San Francisco.

Après un dernier baroud d’honneur des anti XXX, qui ont manifesté devant le centre de conférence (12 personnes, dont un SDF recruté pour l’occasion), puis monopolisé le micro durant le forum public au nom de la liberté d’expression, le conseil d’administration a finalement avalisé l’extension ce vendredi.

En dehors du côté burlesque et sympathique de l’extension, et du potentiel de vente qu’elle peut représenter pour un bureau d’enregistrement comme Mailclub, cette extension a eu le mérite de poser un problème de fond intéressant, soulevé plusieurs fois :

Est il judicieux de créer une extension qui va, de facto être filtrée par certains pays, et qui va donc contribuer à briser l’unicité de l’internet ?

C’est un véritable débat, philosophique, qui tranche avec celui, beaucoup plus terre à terre, qui agite les représentants des plus gros domainers de l’industrie adulte, pour qui la valeur des noms en .com qu’ils ont acquis risque de baisser avec l’introduction du .xxx.

Plus tôt, les représentants des gouvernements avaient montré le matin leur désaccord avec l’extension, sans souhaiter imposer un droit de veto strict.

On le voit, le .xxx peut toujours prêter à discussions, et le moment du vote du board fut intense en terme de suspense et d’engagement, durant une bonne demi heure, les membres votant non (ou oui) souhaitant expliquer les raisons de leur choix.

Désormais, place aux opérations : il faut se protéger pour le .xxx, et le Mailclub en sera registrar officiel dès son lancement. D’ici quelques jours vous pourrez découvrir dans ces colonnes le programme de lancement, avec sa période sunrise et, nouveauté dans le monde des noms de domaine, ses formules de blocage de noms.