Icann 39 : aux forceps, et RDV en février…

La crise de couple qui grondait entre le GAC et le board de l’Icann passe un stade : les deux partis ont accepté de se parler et de régler les différents qui les opposent en février 2011.

Il faut dire que l’ambiance était tendue, principalement sur le projets des nouveaux tlds.

En validant et fermant certains points du guide du candidat, et en faisant le forcing pour arriver à un accord avec les gouvernements, le Board se laisse encore un mince possibilité de tenir son calendrier de guide final à San Francisco. Les porteurs de projets croisent les doigts.

Cette décision ne fait pas l’affaire de certains représentants de la communauté de la propriété intellectuelle : le Board considère que les mécanismes de protection des marques proposés sont valides et suffisants.

Du côté du .XXX, la décision à été prise de ne pas se décider de suite : Icann va re-rédiger un contrat qui sera soumis à l’avis du GAC en février. Et ensuite, seulement, lorsqu’un consensus sera atteint, on pourra valider le .XXX.

D’autres motions ont été votées, mais leur impact ou potentiel de polémique sont inférieurs et n’ont pour certains, pas provoqué de débat.

Ces décisions sont un subtil mélange d’affirmation d’indépendance et d’ouverture à la négociation, et nous pourrons les détailler dans notre prochaine conférence Back From Cartagena, le 16 décembre à Paris. Il reste encore quelques place pour cet évènement Mailclub, réservables sur notre site : http://url.mailclub.fr/?icann.

N’oublions pas de préciser également que cette séance verra deux nouveaux représentants français prendre siège ! Sébastien Bachollet et Bertrand de la Chapelle intègrent le Board : félicitations et bon courage à eux ! La France a une place de choix dans la gouvernance internet.