Icann 37 : Les décisions marquantes

Le conseil d’administration de l’Icann a rendu ce 12 mars son vote et a tranché sur plusieurs sujets chauds dans le cadre du programme des nouveaux tlds. .

Il était beaucoup question d’EOI, et l’EOI est mort. Cependant, il aura servi de catalyseur sur de nombreux problèmes et aura permis, de par la pression qu’il a appliquée sur le programme des nouveaux TLD de progresser plus vite.

En effet, les efforts se concentreront désormais sur le programme prévu, mais en ayant éliminé plusieurs sujets : issues légales, structures des futurs registres (vertical integration) et nouveaux tlds en Idn.

Un dernier point que l’EOI devait aider à appréhender était le nombre de dossiers déposés, afin d’évaluer l’impact sur l’infrastructure de l’internet. Le Board semble disposer d’assez de données, et a donc rejété l’EOI.

En décidant d’avancer ainsi et de trancher, le Board envoie un signal fort, et souhaite rester dans le timing annoncé à Séoul : une version 4 du guide du candidat pour Bruxelles.

On peut donc déjà dire (sauf avis contraire du Gnso), que les registrars ne pourront pas posséder un registre (il devront passer par un autre montage capitalistique) et que les problèmes légaux soulevés l’an dernier seront gérés (il reste quelques détails non majeurs à régler.

Le programme continue donc, et la date de fin 2010 pour les premiers dépôts de candidatures reste plausible. Pour une fois, il n’est pas retardé.