enregistrer un nom de domaine en .africa

Cafouillages autour du .AFRICA

Porté et annoncé depuis plusieurs mois, le projet de création de la nouvelle extension « .AFRICA » est mis à mal en raison de dissensions remettant en cause la légitimité du consortium initial.

Une extension soutenue activement

Le porteur du projet initial se nomme « DotConnectAfrica », une organisation crée dans le but de permettre l’expansion de l’internet en Afrique et surtout, de porter le projet de création de l’extension « .AFRICA ».

Depuis plusieurs années cette organisation assure la promotion de son extension, durant le sommet de Dakar également, via la tenue de conférences de presse, la gestion d’un stand de promotion, etc…

Afin de voir aboutir leurs projets de création, l’ICANN exige que l’extension soit représentative, dans ce cas d’une communauté ou d’une zone géographique, et que le projet ne fasse pas l’objet de contestations. L’extension doit avoir pour but d’assurer une visibilité unie à la communauté/zone.

En effet, il apparait dans ce cas que l’extension .AFRICA puisse être considérée comme une extension géographique mais également communautaire, telle que le « .ASIA ».

Des divergences compliquent le projet

Or, c’est en l’espèce cet élément qui fait défaut à l’organisation « DotConnectAfrica » en raison de certaines dissensions au sein même de son consortium.

Il apparait via les échanges de lettres qui ont pu être adressés à l’ICANN que DotconnectAfrica conteste l’élection du président de l’Afrinic, un des cinq registres régionaux, en tant que représentant de la communauté au sein d’un des conseils consultatifs de l’ICANN.

Le porteur du projet reprochait également un double jeu au représentant de l’AU (African Union), entité « associée » au projet, et lui demandait de s’éloigner du projet.

La représentante du « DotConnectAfrica », Sophia Bekele, a questionné le conseil d’administration de l’ICANN lors de sa session de clôture du sommet la semaine passée, inquiète des réserves également émises et relatives aux noms géographiques, affirmant la nécessité d’obtention d’une telle extension pour l’expansion de l’internet en Afrique.

Quoi qu’il en soit, la promotion de cette extension se poursuit et le dossier sera déposé dès janvier 2012.

——————————————————————————————-

Article écrit par Matthieu Aubert

Matthieu est responsable du département juridique du Mailclub, notamment en charge de nos services de surveillances et de récupérations. Titulaire d’un Master II de droit des créations immatérielles et nouvelles technologies ainsi que d’un diplôme de juriste conseil en entreprise spécialisé en Propriété Intellectuelle, Matthieu est spécialiste des problématiques d’atteintes aux marques sur internet (noms de domaine, réseaux sociaux, liens sponsorisés,…). Il est joignable au +33 4 88 66 22 12 ou par mail à m.aubert@mailclub.fr pour tout renseignement sur les services proposés par son département.

– Les détails de la gamme Récupération du Mailclub, cliquez ici
– Les détails de la gamme Surveillance du Mailclub, cliquez ici