Amazon n’aura pas son .amazon

Le .AMAZON est l’extension qui a connu le plus grand nombre de déboires. Dès son annonce, elle n’a cessé d’être critiquée de toutes parts.

L’ICANN a décidé de mettre un terme à cette candidature, ainsi qu’aux candidatures de Amazon en Japonais et en Chinois.

Lire la décision de l’Icann du 14 mai dernier

Les intérêts du Brésil et du Pérou pour l’Amazonie auront donc eu raison de la société Américaine.

Le cas du .SPA pourtant traité différemment

La ville de SPA avait bloqué la candidature du .SPA car cette extension était aussi le nom de sa ville et de ce fait, le Gouvernement Belge avait proposé un arrangement aux deux candidats en lice.

Si l’un avait accepté l’arrangement pour que la situation se débloque, tel n’était pas le cas du candidat aux 300 extensions Donuts.

L’ICANN a donc tranché et autorise le suivi de la procédure.

Les deux candidats au .SPA devraient ainsi terminer leur chemin lors d’une enchère.