Globe avec les drapeaux du monde

Whois et caractères IDN : vers la constuction d’une forme standardisée

L’apparition des noms de domaine internationalisés se présente comme une évolution naturelle du système de nommage pour l’ensemble des communautés n’utilisant pas la langue latine. Les enregistrements de noms de domaine, en et sous des extensions en caractères « IDN », présentent une nouvelle problématique en matière de gestion de format des données relatives aux whois correspondants.

Création d’un groupe de travail dédié

En 2009, le conseil d’administration de l’ICANN a requis la création d’un groupe de travail regroupant des membres du GNSO (Generic Names Suporting Organization) et du SSAC (Security and Stability Advisory Commitee), nommé IDR-WG.

Ce groupe a travaillé depuis lors à l’élaboration d’un rapport de recommandations, en consultation avec la communauté.

Aujourd’hui à Dakar, l’IDR-WG se réunit avec les acteurs afin de présenter le résultat de ce travail.

Le groupe part du constat qu’actuellement il n’existe aucun standard formalisé de soumission des données. Ainsi, chaque registre affiche dans les whois les noms de domaine « IDN » comme il lui semble devoir le faire, sans méthodologie harmonisée.

Les whois d’extension IDN peuvent actuellement présenter les noms de domaine seuls dans leur forme internationalisée (Hong-Kong), d’autres affichent l’intégralité des données dans la langue locale (Chine).

Le whois : un service méconnu

Cette réflexion fait suite à une enquête réalisée par l’ICANN au sujet de la connaissance de l’existence du service Whois et de son utilisation par la communauté. Sur plus de 1 200 personnes interrogées et résidants dans nos différents continents, il est apparu que seulement 24% connaissaient l’existence du service

Plus largement, une étude est en cours afin de savoir ce qui pourrait être fait afin de permettre une utilisation plus naturelle du whois par les internautes.

L’apparition de Whois dans une langue correspondante à celle usitée dans le pays, pourrait permettre une utilisation plus aisée par de nombreuses personnes qui ne peuvent lire une langue tierce.

En résultent des recommandations

Suite à des recherches et considérations, l’IDR-WG propose plusieurs pistes d’implémentation :

– L’ICANN doit élaborer, un consultation avec la communauté, un standard permettant l’utilisation d’un service whois internationalisé. Le protocole actuel ne permettant qu’une gestion des données ASCII,

– L’ICANN doit requérir la rédaction d’un rapport sur les avantages et les contraintes de traduction et de translittération des données whois.

Dans l’attente, se déroule actuellement et jusqu’au 12 novembre prochain une période de consultation publique ouverte à toute intéressé.

——————————————————————————————-

Article écrit par Matthieu Aubert

Matthieu est responsable du département juridique du Mailclub, notamment en charge de nos services de surveillances et de récupérations. Titulaire d’un Master II de droit des créations immatérielles et nouvelles technologies ainsi que d’un diplôme de juriste conseil en entreprise spécialisé en Propriété Intellectuelle, Matthieu est spécialiste des problématiques d’atteintes aux marques sur internet (noms de domaine, réseaux sociaux, liens sponsorisés,…). Il est joignable au +33 4 88 66 22 12 ou par mail à m.aubert@mailclub.fr pour tout renseignement sur les services proposés par son département.

– Les détails de la gamme Récupération du Mailclub, cliquez ici
– Les détails de la gamme Surveillance du Mailclub, cliquez ici