Le .eu s’annoncera en caractères grecs et cyrillique

L’Eurid va ouvrir son extension .eu en caractères cyrilliques et helléniques. L’internet a enfin la possibilité de respecter totalement les cultures et alphabets de chacun de ses utilisateurs depuis la validation à Seoul en 2009 du programme d’ouverture des CCTLds (Code pays) sous IDNs. Les projets se multiplient, de la Tunisie à l’Arabie Saoudite, en passant par la Russie.

On devrait voir éclore (certains plus tôt que d’autres) de nombreuses adresses composées uniquement de caractères arabes ou cyrilliques (voir nos différents articles). La commission Européenne ne voulait par rester à l’écart de cette évolution et se devait également de prendre en compte ses différents jeux de caractères.

Après l’ouverture – réussie- au second niveau en Décembre 2009, l’Eurid s’attaque désormais à la traduction du .eu. Dans quels délais, avec quelles méthodes ? Tout reste à définir, mais une choses est sûre : avec Dotasia (gérant le .asia) poussant pour obtenir son équivalent en idéogrammes et l’Eurid proposant son .eu version bulgare, les esprits vont devoir s’ouvrir et les outils de claviers virtuels se multiplier.

Les évolutions sont à suivre attentivement et la première question qui vient à l’esprit est la suivante :

Mailclub.eu sera-t-il ouvert à la réservation par un autre tiers sous l’extension hellénique ? Sera-t-il enregistré automatiquement (et gratuitement) par l’Eurid qui le donnera à mon registrar ? Sera-t-il juste non-enregistrable ?

Ces questions (qui sont aussi des questions transposables au second niveau) sont un cauchemar à résoudre pour tout registre. L’avantage du registre Européen est qu’il pourra s’appuyer sur la commission Européenne pour encadrer légalement l’ouverture.

Affaire à suivre !