nom de domaine avec accent

L’accent francais ne reupond pas

La France est un des derniers grands pays à ne pas passer aux idns … Pourquoi ?

Depuis presque 10 ans, on entend parler de l’introduction prochaine des caractères accentués pour les noms de domaine en .fr. A l’époque, cela paraissait innovant, et l’on pouvait se réjouir de penser réserver télévision.fr ou crétin.fr.

Depuis, la majorité des extensions majeures ont ouvert leur espace aux caractères spéciaux. Il faut reconnaître que la greffe tarde à prendre au niveau des utilisateurs, qui ne sont pas encore nombreux à communiquer sur leur site avec une adresse de type www.frédéric.info. Même le lancement des caractères accentués en .eu en 2009 n’a pas provoqué de raz de marée.

Cet état de fait n’incite guère à l’empressement, mais un facteur extérieur prouve que nous devrions considérer que le règne de l’internet anglo-saxon est menacé : les TLDs en idn (arabe, cyrillique, chinois, tamoul etc …).

Cette évolution et le succès rencontré par l’utilisation de la version russe du .ru (800 000 noms en 1 an) montre bien que pour des populations dont l’alphabet maternel n’est pas latin, cette internationalisation est nécessaire.

En France, nous écrivons avec des accents, et il me parait évident que l’on doit pouvoir consulter un site de type www.frédéric.fr, au nom du respect de l’orthographe et de mon égocentrisme. Et j’attends depuis longtemps …

Finalement, en 2002, avec une charte fermée, l’Afnic aurait pu ouvrir simplement et facilement les caractères français, puis ajouter les jeux de caractères au fil du temps. Ce n’est pas le cas, et la première consultation publique sur le sujet ne date que de 2011. Et ses conclusions ne semblent ne pas prendre en compte que l’Europe comporte la Grèce et la Bulgarie (alphaber cyrillique et grecs).

On peut mettre à la décharge de l’Afnic une actualité juridique assez prenante ces derniers temps, entre nouvelles lois et décret, on peut aussi se dire qu’il faut être prudent pour limiter les futurs risques de cybersquatting d’un Francetélévision.fr.
L’implémentation de DNSSEC, les projets d’amélioration de l’infrastructure de l’Afnic sont également des éléments urgents qui ont mobilisé les ressources de l’association, mais en ces temps d’ouverture à l’Europe du .fr (qui ne saurait tarder), on aurait pu envisager de rassembler les événements :

Ouvrir à l’Europe, aux européens, et aux alphabets européens.

Les choses se précisent. L’Afnic s’est emparé du débat, à reculons, et avance sur le projet sans grand rush. On parle de dates de lancement en 2012. Il faut espérer que les caractères idn sous .fr le seront avant les idn sous .bzh !!

(PS: Administrateur Elu de l’Afnic via Mailclub, Je m’exprime ici en ma capacité personnelle, au nom des Frédéric révant de posséder frédéricguillemaut.fr.

Sources :
http://www.afnic.fr/actu/nouvelles/273/l-afnic-publie-la-synthese-de-son-atelier-consacre-aux-idn
)