La France, le Canada et les noms de domaine IDN

Alors que la France prévoit une proche intégration des caractères IDN, le Canada débute également une phase de consultation publique visant à cibler les détails de la prochaine ouverture des enregistrements de noms de domaine aux caractères IDN.

Les extensions françaises : une intégration en 2012

Le 6 décembre prochain l’ensemble des extensions dépendantes de la France seront ouvertes aux personnes physiques ou morales européennes (lire notre article à ce sujet). Ainsi, l’intégration des caractères IDN deviendra elle-même plus complexe, la liste de ces derniers ne se limitant pas exclusivement aux caractères accentués français : é, ë, ê, è, â, à, ô, ù, û, ü, ç, î, ï.

L’AFNIC travaille donc actuellement sur cette intégration, mais ne pourra peut être pas intégrer l’ensemble des caractères existants dans l’ensemble des alphabets usités au sein des pays de l’Union européenne.

Il faudra attendre normalement la fin du premier semestre 2012 afin de voir apparaitre ces nouvelles possibilités d’enregistrements.

Nous vous tiendrons informé des avancées réalisées en amont de cette ouverture, tant en ce qui concerne les caractères acceptés que les règles d’ouverture qui seront appliquées.

Il devrait être instauré une période dite de « grandfathering », permettant aux titulaires d’un nom de domaine déjà enregistré sous l’extension concernée, et sujet à l’application d’accent(s), d’obtenir l’équivalent du nom de domaine déjà actif.

Le Canada en période de consultation publique

L’enregistrement de noms de domaine accentués n’est pas encore possible au Canada. Même si l’anglais est la langue prédominante, le français constitue la seconde langue officielle du pays.

Ainsi, le registre travaille à l’intégration des caractères accentués français cités ci-dessus. Ces derniers devraient pouvoir être acceptés l’année prochaine.

Le registre prévoit dors et déjà une ouverture via la tenue de phases prioritaires (Sunrise et Landrush).

Afin de définir le cadre de ce lancement, le registre a lancé il y a quelques jours une phase de consultation publique permettant à tout intéressé de participer à l’élaboration des règles (cliquez ici afin d’accéder à la page de consultation).

L’intégration des caractères accentués se poursuit donc sous les extensions latines, alors que les pays utilisant un alphabet différent travaillent eux aussi sur l’ouverture des enregistrements aux caractères IDN sous une extension également en IDN.

Le Mailclub, Conseil en Nommage Internet, propose l’enregistrement de noms de domaine sous l’ensemble des extensions IDN, ou latines proposant l’enregistrement de noms IDN. Le clavier multilingue élaboré par le Mailclub permet une saisie aisée des noms de domaine souhaités. Pour plus de renseignements, cliquez ici

——————————————————————————————-

Article écrit par Matthieu Aubert

Matthieu est responsable du département juridique du Mailclub, notamment en charge de nos services de surveillances et de récupérations. Titulaire d’un Master II de droit des créations immatérielles et nouvelles technologies ainsi que d’un diplôme de juriste conseil en entreprise spécialisé en Propriété Intellectuelle, Matthieu est spécialiste des problématiques d’atteintes aux marques sur internet (noms de domaine, réseaux sociaux, liens sponsorisés,…). Il est joignable au +33 4 88 66 22 12 ou par mail à m.aubert@mailclub.fr pour tout renseignement sur les services proposés par son département.

– Les détails de la gamme Récupération du Mailclub, cliquez ici
– Les détails de la gamme Surveillance du Mailclub, cliquez ici