Extensions IDN : panorama des diverses ouvertures récentes, en cours et à venir

Alors que la réception par l’ICANN de demandes de création d’extensions nationales dans la langue usitée par le pays concerné (extension dites « IDN ») se ralentit, la majorité des pays ayant dors et déjà demandé l’attribution de leur(s) extension(s), les ouvertures de ces nouvelles venues s’accélèrent…

Plus de 33 demandes de création reçues

Depuis le 21 janvier 2010, date de réception des premières demandes, l’ICANN a reçu 33 demandes de création d’extensions « IDN » issues de 22 langues différentes.

Les premiers pays à requérir l’attribution de leurs extensions furent l’Égypte, la Russie, les Émirats Arabes Unis et l’Arabie Saoudite.

Ont ensuite suivi par exemple la Chine, Hong-Kong, la Palestine, le Qatar, la Thaïlande,…

Les derniers en date, ayant obtenu délégation de gestion furent l’Ukraine, le Pakistan, le Bangladesh, et enfin le Yémen en avril dernier.

Des ouvertures finalisées récemment

L’extension IDN ayant connu à ce jour le plus grand succès reste l’extension russe .Pф, dont l’ouverture s’est finalisée le 11 novembre 2011.
Le registre avait reçu plus de 200 000 demandes de dépôts dans les 6 premières heures de son ouverture.

Elle compte à ce jour plus de 800 000 enregistrements. Ce succès est cependant favorisé par l’absence de restrictions, permettant à tout intéressé de prétendre à l’enregistrement d’un nom de domaine.

S’en est suivi l’ouverture générale de l’extension السعودية de l’Arabie Saoudite le 27septembre 2010, puis de la Jordanie (الاردن ) en décembre, de la Palestine (فلسطين ) en janvier, du Sri Lanka (possédant deux extensions : une en cingalais ලංකා et une en tamil இலங்கை ), de Hong-Kong : 香港 et enfin de la Syrie سوريا.

Ces extensions disposent toutes de degré disparate de restrictions.

Déroulement actuel de périodes prioritaires

Les Émirats Arabes Unis poursuivent l’ouverture de leur extension nationale ( امارات) via la tenue actuelle d’une phase de Sunrise ouverte aux titulaires de marques provenant de divers pays, avec application d’un système de priorité fonction du pays et de la langue de la marque.

A partir du 1er septembre prochain, cette extension s’ouvrira à tous en « Landrush ». Cette phase se distingue de l’ouverture générale qui s’ensuivra en raison du déroulement d’enchères, permettant de départager les demandeurs d’un même nom de domaine.

La Corée du Sud vient de clôturer sa phase de Sunrise réservée aux titulaires, personnes morales locales, d’une marque locale enregistrée. Elle lancera prochainement une brève phase de Landrush, avant de s’ouvrir plus largement.

Singapour propose actuellement aux titulaires d’un nom de domaine chinois déjà enregistré sous l’extension latine ou sous un de ses sous domaine, l’enregistrement de l’équivalent sous l’extension nationale 新加坡 en langue chinoise. Elle proposera ensuite également l’enregistrement de noms en langue Tamil, sous l’extension சிங்கப்பூர்

La Chine ouvre également dans un flou certain l’enregistrement de noms de domaine IDN sous ses diverses extensions nationales.

Diverses phases d’ouvertures souvent complexes…

Ces nouvelles extensions changent l’univers du nommage internet, posent de nouvelles problématiques de gestion ou de protection mais ont pour finalité l’obtention d’une utilisation encore plus universelle d’internet par son utilisateur ultime.

Mailclub, conseil en nommage internet, pourra vous porter étude et assistance afin de vous permettre d’enregistrer tout nom de domaine souhaité sous ces différentes extensions.

De nouvelles ouvertures suivront dans les prochains mois telles que celle de l’Inde, pays disposant de 22 langues officielles que peuvent adopter ses états et ayant dans un premier temps obtenu délégation de 7 extensions nationales distinctes, ou encore de la Thaïlande, du Bangladesh, de la Géorgie,…

Mailclub.info reviendra plus précisément sur ces diverses ouvertures. A suivre !