logo OMPI Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle

Nouveau record pour le cybersquatting

La lutte contre le cybersquatting se poursuit et s’intensifie en 2010. En effet, selon les statistiques publiées par l’OMPI, le Centre d’arbitrage et de médiation de l’OMPI a traité 2696 plaintes pour cybersquatting en 2010.

Record de 2008 battu

Ce chiffre record représente une augmentation de 28% par rapport à 2009 et de 16 % par rapport au précédent record de 2008.
Selon le communiqué de l’OMPI, pour 91% des litiges les commissions administratives de l’Office ont conclu à l’existence d’actes de cybersquatting et se sont prononcées en faveur des requérants. Les cinq principaux domaines privilégiés des cybersquatteurs en 2010 ont été le commerce de détail, la banque et la finance, la biotechnologie et les produits pharmaceutiques, l’Internet et l’informatique et la mode.
L’OMPI indique également que le pourcentage de litiges impliquant les noms de domaine de premier niveau, codes de pays administrés par l’Office, est passé de 1% à 15% de 2000 à 2010.

Corollaire de l’augmentation des dépôts

A l’occasion de la conférence de presse en date du 31 mars 2011, le directeur général de l’OMPI, M. Francis Gurry a expliqué cette croissance des plaintes pour cybersquatting par l’augmentation des enregistrements de noms de domaine chaque année.

Les parties aux litiges ont ainsi pu avoir accès en ligne, sur le site Internet de l’OMPI, à la procédure UDRP entièrement électronique, l’Index juridique des décisions rendues selon les principes UDRP par les commissions administratives de l’Office ainsi que la Synthèse des avis des commissions administratives relatifs à certains points des principes UDRP.

Ces services fournis par l’OMPI s’inscrivent dans la volonté de l’Office à faciliter l’établissement et la communication des dossiers de contentieux relatifs aux noms de domaine.