nom de domaine en .fuck

UK : La grande-bretagne ne veut plus de noms de domaine impolis

Le registre britannique Nominet pourrait dire STOP à des noms de domaines jugés «so shocking».

Outre-manche, le registre en charge de l’extension .UK vient tout juste de lancer une vaste campagne d’appels à consultation, en vue d’actualiser sa politique de réservation de noms de domaine.

L’objectif est d’aboutir à diverses pistes de réflexion afin d’évaluer s’il ne serait pas opportun d’encadrer l’enregistrement de certains mots ou expressions à caractère injurieux ou grossiers défini comme «offensive words». Un premier rapport sera remis à l’assemblée générale en décembre 2013, et sera publié peu de temps après.

Pour l’historique, en 1990, Network solutions fut l’unique registre de noms de domaine ayant une politique d’enregistrement restrictive, prohibant sept mots grossiers. «Seven dirty words» rendu célèbre dans le pays par la comédie anglaise intitulée «the classic George Carlin comedy Routine».

Par la suite, Domainbank.com devint le premier registrar à autoriser l’utilisation de ces termes en tant que noms de domaine en 1999.

La question est de déterminer quelles catégories de termes seront prohibées ? Et surtout de savoir ce qu’il adviendra des noms de domaine déjà enregistrés.

A titre d’exemple, le nom de domaine F**k.co.uk est enregistré depuis 1996. Ce nom de domaine sera t-il bloqué à l’instar d’un .xxx défensif ?

Gestion des termes sensibles en .fr

A contrario en France, les noms de domaine grossiers sont autorisés, cependant, le 1er juillet 2011, l’Afnic, registre des .fr, a libéré 30 000 noms de domaines appelés «termes fondamentaux» -jusqu’alors non déposables – en raison de leur caractère illicite ou contraire aux bonnes mœurs. C’était le cas de « suicide.fr » « coke.fr » ou « tortures.fr » par exemple.

L’Afnic a soumis l’enregistrement à un examen préalable. Ainsi, pour bénéficier du dépôt de pervers.fr, l’acquéreur potentiel devait légitimer sa demande, justifier d’un usage de bonne foi et constituer un dossier de candidature.

Pour le suffixe .uk , affaire à suivre début 2014.

——————————————————————————-

Françoise PARLAGRECO-SALARIS est Chargée de Clientèle Grands Comptes au sein du département noms de domaine du Mailclub.

Titulaire d’un master II info-Com spécialité Nouvelles Technologies & Journalisme, Françoise conseille depuis près de 6 ans les responsables noms de domaine des plus grandes sociétés françaises dans leur stratégie mondiale de nommage Internet.

Elle est joignable au +33 (0)4 88 66 22 09 ou par mail à f.parlagreco@mailclub.fr pour tout renseignement sur les services proposés par son département.