nom de domaine co.uk

Royaume-Uni : les noms composés d’un ou deux caractères bientôt enregistrables

Après une longue période de consultation publique, le registre anglais « Nominet » a entériné la libération prochaine des noms de domaine composés d’un seul ou de deux caractères. Même si de plus amples informations seront publiées le Ier novembre prochain, le registre nous dévoile le déroulement de ce plan d’ouverture.

Le minimum de trois caractères : principe universel ?

Même s’il n’y a pas de règle contraignante commune à tous les registres concernant le nombre minimal de caractères devant composer un nom de domaine, la majorité des registres fixent un minimum de trois caractères.

Les compositions de noms de deux lettres par exemple peuvent en effet correspondre à divers codes pays ou extensions nationales et sont donc par principe initialement bloquées par les registres.

Mais, afin de permettre aux titulaires de droits ou à tout intéressé de déposer un nom de domaine court, les registres opèrent de plus en plus de libérations. Ce fut le cas du registre singapourien, de celui du .COOP, du .PRO ou prochainement encore du .INFO.

Des plans d’ouvertures permettant une attribution contrôlée

Afin de s’assurer que ces noms de domaine courts soient exploités par des personnes physiques ou morales ayant un droit ou un intérêt légitime, les registres mettent en place diverses phases prioritaires, en amont de l’ouverture des enregistrements à tous ou du nouveau blocage de certains de ces noms, en cas de non attribution.

Par exemple, le registre du « .PRO » avait élaboré une période dite de « Request For Proposal » durant laquelle les prétendants à l’enregistrement d’un nom de domaine devaient constituer un dossier justifiant de leur droit ou intérêt, ainsi que du projet d’exploitation dudit nom de domaine,…

A l’inverse, le registre du « .UK » nous informe de la tenue prochaine de deux phases dites de « Sunrise », puis d’une « Landrush », en amont de l’ouverture générale.

Même si les dates précises ne seront connues qu’à partir du Ier novembre prochain, le registre précise que le plan d’ouverture sera lancé d’ici la fin de l’année. Pour cette raison, les règles applicables durant ces phases sont déjà communiquées.

Une première phase réservée aux titulaires de marques

Aura lieu premièrement une « Sunrise » réservée aux titulaires de marques enregistrées au Ier janvier 2008 et visant le Royaume Uni.
Le postulant devra également apporter la preuve de l’utilisation de sa marque au Ier janvier 2008.
Le nom de domaine demandé devra bien entendu correspondre à la marque détenue.

Le registre tient compte des retardataires

Une seconde période sera dédiée aux mêmes titulaires de marques que ceux éligibles lors de la première « Sunrise », mais qui auraient manqué la première Sunrise, ainsi qu’aux titulaires d’un droit (non enregistré) visant le Royaume Uni et dont l’exploitation peut être prouvée au Ier janvier 2008.

En cas de demandes multiples portant sur le même nom de domaine, des enchères permettront de départager les postulants.

Une phase de Landrush ouverte à tous

S’ensuivra une phase de Landrush, ouverte à tout intéressé et durant laquelle les demandes portant sur un même nom de domaine seront également soumises à enchères.

Certains noms de domaine n’étant pas libérés, le registre publie une liste des noms de domaine qu’il sera possible de déposer. Cette liste est accessible ici.

Le Mailclub, bureau d’enregistrement accrédité par le registre anglais participera à cette ouverture afin de permettre à chacun de prétendre au nom de domaine qu’il convoite.