L’Obervatoire du marché des noms de domaine en France fait peau neuve

Depuis 2007 l’Afnic publie chaque année une étude sur l’état de santé du .FR.

Connu sous le nom d’Observatoire du marché des noms de domaine, cette étude a pour objectif de mieux appréhender les noms de domaine et leurs acteurs, tout en fournissant les clés d’analyse ainsi que les forces et faiblesses du marché.

Afin de mieux coller à l’actualité mais aussi pour permettre une meilleure réactivité, l’Observatoire devient désormais mensuel et non plus annuel.

L’Afnic préfère donc désormais analyser son .FR sous forme de focus ou d’éclairage sur des événements précis. Voici ce qu’il faut en retenir :

Un taux de croissance du .FR en hausse

34.1% des noms enregistrés en France sont des .FR. Les noms en .com représentent encore la plus grande part avec 45% des noms enregistrés. Les autres noms se répartissent de la sorte :

-* .net, 7.3%
-* .org, 5.2%
-* .eu , 4.7%
-* . info, 2.3%
-* .biz, 1.2%
-* .mobi, 0.3%

Contrairement aux autres extensions, le .FR gagne des parts de marché (+1.9 point sur un an). Toutes les autres extensions (à part le .eu ) sont en recul (-0,9 point pour le .com, -0,5 pour le .net, -0,4 pour le .org.). Le .eu ne progresse que de 0.1 point sur un an.

Historiquement le .FR a connu des débuts difficiles (en 2000 la part de .FR n’était que de 16,4%). Droit au nom (levé en 2004), impossibilité pour les particuliers d’enregistrer des .FR (interdiction levée en 2006), le .Fr rattrape peu à peu son retard. L’ouverture de l’extension à l’Europe en décembre 2011, et l’ouverture des noms de domaine internationaux (IDN) à base de caractères diacritiques tels que les caractères accentués (depuis mai 2012) dopent le marché des .FR.

On compte aujourd’hui 2.4 millions de .FR enregistrés en France (versus 3.2 million de .com) et selon les chiffres avancés par l’Afnic cet écart devrait tendre à se réduire dans les années à venir.

Un fort taux d’utilisation des .FR enregistrés

En règle générale, en tant qu’internaute lorsque je « tape » un nom en .fr j’obtiens du contenu qualifié.

En effet, 59% des .fr sont directement associés à un site web délivrant un contenu spécifique et 25% des noms redirigent vers du contenu. En d’autres termes, 84% des noms conduisent à un site web effectif.

Le .FR a toujours présenté un fort taux d’utilisation, oscillant entre 77% et 85% selon les années et ce quel que soit le type d’extensions (extension de 3em niveau : gouv.fr, Tm.fr ou de second niveau :.fr) ou le type de titulaire. Les noms de domaine détenus par des personnes physiques et ceux détenus par des personnes morales conduisent à un site web dans des proportions quasiment identiques (84% et 85%).

Concentration des bureaux d’enregistrement

Le nombre de bureaux d’enregistrement de noms de domaine .fr a fortement chuté au cours de la procédure d’accréditation, entre novembre 2011 et juin 2012 : -21%, soit une baisse de 160 prestataires.

Avant l’explosion de la bulle internet (dans les années 2002-2003) on comptait quelques 1154 bureaux d’enregistrement de noms de domaine.fr, sans réel contrôle possible quant à leurs capacités et compétences à gérer des portefeuilles de noms de domaine.

Depuis le 1er juillet 2011 la réglementation impose aux bureaux d’enregistrement d’obtenir une accréditation formelle afin de pouvoir distribuer des noms de domaine .fr. Elle permet de vérifier que les prestataires possèdent les compétences, ont mis en place les processus et disposent des ressources humaines et matérielles nécessaires à leur activité.

Cette nouvelle disposition à mécaniquement entrainé une forte concentration du marché.

Un certain nombre d’acteurs (prestataires gérant des portefeuilles de petite taille, ou sociétés utilisatrices qui avaient pris antérieurement le statut de bureau d’enregistrement pour leurs besoins propres) n’ont pas souhaité engager la procédure d’accréditation afin de conserver leur statut, entraînant de fait une diminution de nombre total de bureaux d’enregistrement. Les portefeuilles de noms de domaine concernés ont ensuite été répartis entre les prestataires accrédités.

On compte aujourd’hui 592 bureaux d’enregistrement de noms de domaine, dont le Mailclub.

——————————————————————————————-

Article écrit par Benjamin Vitasse

Benjamin est responsable grands comptes au sein du Mailclub Titulaire d’un Master II de droit des créations immatérielles et nouvelles technologie, il maitrise aussi bien les enjeux juridiques, marketing que techniques liés aux problématiques des noms de domaine.

Depuis plus de 5 ans Benjamin conseille les responsables des noms de domaine des plus grandes sociétés françaises dans leur stratégie mondiale de nommage et élabore avec eux leur charte de nommage afin de délimiter leur périmètre d’identité sur Internet.

Il est joignable au +33 1 7275 72 52 ou par mail à b.vitasse@mailclub.fr pour tout renseignement sur les services proposés par son département.

Protection de vos marques sur l’ensemble des extensions
Une large gamme de surveillances avec analyse