2e edtition des RINDD Mailclub

Le Mailclub élu au Conseil d’Administration de l’Afnic

L’Assemblée Générale de l’Afnic, qui s’est tenue à Paris ce vendredi 11
juin, a renouvelé le conseil d’administration de cet organisme, registre en
charge de la gestion de la zone .FR. A l’issue du vote, Frédéric
Guillemaut (directeur associé du Mailclub et administrateur du chapitre français de l’ISOC) a été élu administrateur pour
un mandat de 3 ans.
Il représentera les bureaux d’enregistrements aux côtés de Peter Cousyn de la société Ascio.

L’Afnic est une association dont le CA est composé de personnes reconnues pour leur connaissance et leur implication dans le nommage internet et représentant l’ensemble des intérêts inhérents à ce secteur. Aux côtés de Frédéric et Peter, élus par leurs pairs pour représenter les quelques 1000 bureaux d’enregistrement,
vont siéger deux représentants des utilisateurs : l’ACFCI, représentée par Philippe Clerc et l’ISOC France au travers de sa Vice-présidente, Odile AMBRY. Un administrateur représentera également les membres correspondants (collège international), il s’agit d’Abdoulaye DIAKITÉ au nom de l’institut Polytechnique, université de Conakry, Guinée.

Nous avons profité de cette élection pour poser quelques question à
Frédéric Guillemaut

Bonjour Frédéric, pouvez-vous vous présenter?

Je suis directeur associé du Mailclub, bureau d’enregistrement français accrédité dans de nombreuses extensions. En tant que directeur des opérations, et avec l’aide de nos équipes techniques, je pilote et implémente les projets noms de domaine.

J’ai ainsi pu au cours des 10 dernières années appréhender de façon très précise l’évolution du nommage et des technologies associées, et m’impliquer au fil du temps dans les organes de concertation des prestataires, de l’Afnic à l’Icann.

Ma candidature est donc le fruit d’une évolution, d’un souhait et surtout d’une envie de m’impliquer pour que les bureaux d’enregistrements soient des acteurs majeurs du développement du .fr.

Quel est le rôle du CA de l’Afnic?

Le CA de l’Afnic est l’organe qui définit et écrit la politique de l’Afnic, que le directeur général de l’association, Mathieu Weill, appliquera.
Il est composé de représentants des membres fondateurs non élus (Etat, Inria) et de représentants élus pour les utilisateurs, le collège international et les prestataires.

Quel va y être votre rôle et sur la base de quel programme avez-vous été
élu?

En son sein, mon rôle sera, avec Peter Cousyn, représentant Ascio, de représenter et donner (voire parfois défendre) le rôle des bureaux d’enregistrement. Les axes principaux qui me tiennent à cœur sont les suivants :
-* conserver la qualité technique des équipements et personnels de l’Afnic
-* veiller à ce que les BE puissent bénéficier au maximum des innovations de l’Afnic, à travers les Idn notamment
-* conserver au nom de domaine une valeur réelle et ne pas en faire un élément jetable et gratuit, afin de préserver notre industrie.

Quels sont, selon vous, les grands enjeux du .FR pour les années à
venir, avec notamment l’arrivée des nouvelles extensions génériques et
géographiques (.paris, .sport, …) et le développement des IDNs. ?

2010 est une année très spéciale pour l’Afnic : elle a été confirmée dans son rôle de gestionnaire du .fr par l’état et dispose d’une feuille de route de base pour les trois années à venir,qui est définie par décret.

Cependant, à l’aube de nombreux changements technologiques, l’association peut faire valoir une forte compétence technique qui lui permettra de s’impliquer dans les nouveaux tlds ou d’implémenter des éléments de sécurité et sécurisation supplémentaires pour le bien des ayants droits.

Le .paris et le .tounes sont les premiers chantiers à venir pour les nouveaux gtlds, l’Afnic déploiera DNSSEC en septembre 2010 puis ouvrira les .fr aux titulaires européens, tout en s’interrogeant sur la possibilité d’intercaler l’introduction des idns… le timing est serré et le challenge relevé, mais possible.