Belle semaine pour l’Afnic et son Directeur Général…

A quelques jours des 2ème Rencontres Internationales des Noms de Domaine, dont l’Afnic est partenaire, le Mailclub a posé quelques questions à Mathieu Weill, son Directeur Général, qui connait un mois de mars riche en bonnes nouvelles…

Mailclub : Mathieu, bravo tout d’abord, c’est un début mars riche pour vous :
en quelques jours vous prenez la présidence du CENTR et l’Afnic
conserve la gestion des domaines en .FR. C’est un double succès,
comment le vivez-vous?

Mathieu Weill : C’est la preuve que la loi des séries peut, parfois, s’appliquer aux
bonnes nouvelles. Le plus important, et de loin, est que l’Afnic a
emporté l’appel à candidatures pour la gestion du .fr et se trouve
confortée pour 7 ans. C’est la reconnaissance de la valeur du travail
d’une équipe, et même de la communauté qui soutient l’AFNIC, plutôt
qu’une affaire personnelle.
« Au fond, pouvait-on réellement douter de la reconduction du mandat de
l’Afnic : l’association fonctionne bien et y-a-t’il la place pour un
autre mode de gestion du .fr? »

Il y a bien différents modèles de gestion possible pour une extension
correspondant à un territoire, comme le montre la diversité des
registres européens. La force du modèle de l’Afnic, c’est d’être adapté
au contexte français, plutôt que calqué sur un modèle pris à
l’extérieur. Cela se traduit par un modèle à but non lucratif, une
représentation équilibrée du public et du privé dans la gouvernance, et
une démarche de centre d’expertise, placé au service de la communauté.

Mailclub : qu’est-ce qui va évoluer dans les années à venir sous votre nouveau
mandat? Aurons-nous par exemple des IDN en .fr?

Mathieu Weill : Les premières évolutions sont actées par la désignation elle-même :
ouverture aux français de l’étranger, ouverture européenne sous 2 ans,
création d’un observatoire de la qualité et des tarifs des bureaux
d’enregistrement, investissements pour la sécurité et la stabilité du .fr.

Au-delà, l’AFNIC continuera à proposer, en concertation avec l’ensemble
des parties prenantes, des évolutions de la Charte du .fr, et bien sûr
des avancées technologiques. Les IDN en .fr sont bien identifiés sur
notre feuille de route.

Mailclub : l’arrivée des nouvelles extensions prévue pour 2011 est-elle un risque
pour des extensions établies, comme le .fr ou le .com ?

Mathieu Weill : Ces nouvelles extensions vont certainement modifier en profondeur le
paysage des noms de domaine. Les habitudes des utilisateurs, mais aussi
celles des titulaires de noms de domaine, s’adapteront à ce nouveau
contexte. Pour les extensions comme le .fr qui bénéficient d’une
notoriété élevée et qui font sens auprès de l’internaute, le risque
n’est pas très important.

Nous pensons plutôt que ces nouvelles extensions seront un facteur
d’innovation, et espérons que des modèles nouveaux, complémentaires de
ceux existants, émergeront. C’est dans cet esprit que nous sommes
engagés aux côtés de la Ville de Paris sur le projet .paris par exemple.

Mailclub : pourriez-vous nous dire quelques mots pour finir du CENTR et à quoi
il sert, peu de monde connait cet organisme…

Mathieu Weill : Le CENTR est une association professionnelle qui réunit plus d’une
cinquantaine de registres d’extensions territoriales (ccTLD), comme
DENIC pour le .de, Nominet pour le .uk ou encore NASK pour le .pl. Mais
plus qu’une association traditionnelle, CENTR est en fait le lieu où se
retrouve toute la communauté des registres ccTLD pour échanger sur ses
succès, ses meilleures pratiques ou les défis du futur. Ce sont des
réunions extrêmement riches et instructives. De nombreuses initiatives
de l’AFNIC sont issues d’échanges que nous avons eus dans ce cadre avec
nos homologues.

Mots-clés :