A l’heure où le monde des noms de domaine est dominé par les nouvelles extensions génériques («newgTLDs»), il ne faut pas perdre de vue l’importance stratégique majeure et croissante des extensions pays («ccTLDs») :

  • Elles correspondent aux usages de navigation des internautes européens et asiatiques, qui utilisent peu le .com. Ces habitudes incluent également aujourd’hui les domaines en caractères chinois, arabes, cyrillique, …
  • Elles sont plébiscitées par les marques mondiales (amazon.de, apple.it, ebay.fr, …)
  • Elles permettent de créer des versions locales/linguistiques des sites internet.
  • Elles permettent de se protéger contre le cybersquattage, et de maitriser la diffusion de ses marques, notamment par ses distributeurs locaux.
  • Elles sont mieux référencées par les versions locales des moteurs de recherche.
  • Elles ont en Europe et en Asie une image plus sécuritaire que le .com.
  • Elles font partie du patrimoine de l’entreprise et donc de sa valeur.
  • En cas de cybersquattage, récupérer une extension pays est plus difficile et coûteux que récupérer une extension générique.

Jérôme Xavier, directeur commercial grands comptes de SafeBrands, reviendra en détails sur chacune de ces caractéristiques, et en tirera pour vous quelques bonnes pratiques de gestion simples à mettre en place, lors d’un webinaire le vendredi 16 décembre à 9h, heure de Montréal. Les Européens sont évidemment aussi les bienvenus à ce webinaire :-).

Attention : le nombre de places pour ce webinaire est limité à 100 et il est réservé aux juristes d’entreprises, avocats, agents de marques et journalistes.