Retour sur le succès de la Matinée CorpTLD

La décision pour une entreprise de créer sa propre extension (CorpTLD, soit un .VOTRESOCIETE) s’accélère. Début 2010, les dossiers devront être soumis à l’Icann. Quand l’on sait qu’une étude de faisabilité pour un projet de cette importance nécessite au moins quatre mois de travail, on comprend que la pression monte pour les sociétés qui souhaitent tenter ce pari audacieux. Elles ont pu en discuter lors de la cinquième matinée des noms de domaine qui a eu lieu à Paris le mardi 2 juin.

Elle a été organisée par le bureau d’enregistrement Mailclub en partenariat avec Deloitte. L’occasion de réunir autour d’un thème unique, les CorpTLD, plus de soixante grandes sociétés françaises, suisses et belges avides d’en savoir plus.

La libéralisation des extensions souhaitée par l’Icann a déjà fait grand bruit dans la presse. Choquées par les frais de l’Icann (185 000 $ pour la soumission du dossier, accompagné d’une redevance annuelle minimale de 25 000 $ / an), les entreprises ont appris à relativiser ses coûts. Par rapport aux impacts techniques (le coût d’un changement d’adresses email de dizaine de milliers de collaborateurs n’est pas anodin financièrement) ou au budget communication, publicité à prévoir (pour que l’internaute lambda comprenne qu’il ne va plus sur tf1.fr mais sur tv.tf1) les ont amené à comprendre que la cotisation Icann n’est pas le poste de dépense le plus élevé. Il n’empêche, pourquoi créer sa propre extension ?

Pour quoi faire ?

Plusieurs usages émergent comme le dépôt préventif (éviter qu’une autre entité le prenne). Bof, beaucoup de sous pour rien.
Une utilisation en interne et externe est déjà plus intéressante. Plus de charte de nommage de pays contraignante à respecter, plus de noms de domaine déjà pris par des tiers à racheter, une unité de communication pour l’entreprise. Un petit coté vaniteux aussi, ne le cachons pas. Avec son CorpTLD, votre entreprise est au niveau d’une extension pays comme le .FR ou bien du célèbre .COM. La « grande classe » pour des marques dont le caractère notoire au niveau mondial devient encore plus incontestable.

Certaines entreprises sont désireuses d’aller encore plus loin en ouvrant leur extension à leurs nombreux clients, fournisseurs ou partenaires. Des projets d’envergures, innovants, qui vont donner des avantages concurrentiels importants à ces entreprises.
D’ailleurs, une des motivations principales pour créer son CorpTLD est en fait de ne pas perdre de terrain par rapport à son concurrent. Un véritable jeu de dupes.

Les CorpTLD vont bouleverser le nommage traditionnel. De nombreux gestionnaires de noms de domaine redoutent un email du grand patron souhaitant obtenir son extension suite à un article dans la presse. Une situation qui entraine la réalisation d’étude de faisabilité complète par des experts externes pour répondre à cette grande question : y aller ou pas ? Le Mailclub propose une offre CorpTLD adaptée avec Deloitte pour ce type de travail.

L’horloge tourne, un audit prend en moyenne quatre mois, l’Icann entend ouvrir les candidatures début 2010 pour une période de 45 jours avant de refermer ce premier round. Personne ne sait quand aura lieu la seconde ouverture. Les retombées médias seront également moindres pour ceux qui ratent le premier coche. Il est urgent de ne pas attendre.

Pour en savoir plus :
– Demandez un devis personnalisé pour une étude de faisabilité Mailclub / Deloitte par email à domaines@mailclub.fr avec l’ensemble de vos coordonnées
– Recevez les présentations des intervenants lors de la matinée des noms de domaine par email à domaines@mailclub.fr avec l’ensemble de vos coordonnées (sous réserve d’acceptation)
Accédez au site CorpTLD.COM