nouvelle règle com et net en chine

Nouvelle règle d’enregistrement du .COM et .NET en Chine

Début décembre 2015, les registrars ont reçu une information étonnante de la part du registre Verisign, le registre en charge des extensions génériques .COM et du .NET. A compter du 1er mars 2016, le gouvernement chinois impose de nouvelles restrictions à tout registrar chinois souhaitant proposer l’enregistrement d’un .COM ou .NET.

L’enregistrement d’un nom de domaine en .COM et .NET en Chine

Alors que ces deux extensions ne nécessitent aucune restriction à travers le monde, la Chine a décidé, après concertation et validation auprès de Verisign, de l’application d’une nouvelle réglementation pour les registars chinois, qui devront à l’avenir obtenir une autorisation du gouvernement chinois pour valider et déposer des noms de domaine en .COM et .NET, mais également :

  • exécuter une procédure de vérification relative à l’entité du demandeur
  • vérifier que le nom de domaine demandé n’est pas interdit localement, ne va pas à l’encontre des bonnes mœurs, etc…

Les conséquences de la nouvelle réglementation du .COM / .NET en Chine

La réputation de la Chine en matière d’Internet n’est plus à faire et sa censure ne date pas d’aujourd’hui. Après le contrôle des contenus de sites, la diffusion de propagande sur les réseaux sociaux ou encore la censure du moteur de recherche Google, le gouvernement chinois s’attaque à la base même d’un site : le nom de domaine.

A première vue, l’avantage principal de cette nouvelle règlementation pourrait être une baisse du cybersquatting, tant les chinois sont actifs en la matière. Mais c’est se mettre un voile devant les yeux : rien empêchera les demandeurs chinois, intéressés par un nom de domaine en .COM ou en .NET, de passer par un registrar étranger accrédité, contournant ainsi la réglementation chinoise .

Pourquoi imposer cette réglementation sur le .COM et le .NET ? Quel serait l’intérêt du gouvernement chinois? Les professionnels des noms de domaine reconnaissent la logique d’appliquer des restrictions en matière de ccTLDs (la présence locale) ou de new gTLDs spécifiques (extension .BANK réservée aux banques par exemple), mais cette évolution des règles chinoises est inédite.

D’autres éléments possèdent une part d’ombre comme la répercussion de cette règle sur le renouvellement des noms de domaine déposés en Chine avant le 1er mars 2016. A date d’expiration, les renouvellements de noms de domaine subiront-ils les mêmes restrictions les nouveaux dépôts ?

Verisign a cédé face aux autorités chinoises et autorisé ce changement pour ne pas perdre ce marché rémunérateur . Pour donner une tendance, voici les chiffres récoltés via le site webhosting.info :

  • sur les 123 millions noms de domaine en .COM, plus de 6.5 millions ont été enregistrés auprès des 2 registrars chinois Hichina Zhicheng Technology Limited et eName Technology Co Ltd, soit 5.34% de part du marché.
  • Sur les 15,7 millions noms de domaine en .NET, 1,2 million sont répartis entre Hichina Zhicheng Technology Limited, eName Technology Co Ltd et Hangzhou AiMing Network Co LTD, soit 7.49% du marché.

stats noms de domaine en .com et .net en chine


Si vous êtes intéressé, SafeBrands est registrar accrédité pour le .COM. Nos chargés de clientèle sont à votre disposition pour tout renseignement complémentaire ou pour commander vos noms de domaine. N’hésitez pas à nous contacter en utilisant notre formulaire en ligne, par email domaines@safebrands.com ou téléphone au +33 (0)1 80 82 82 60.