Internet en Corée du Nord

Noms de domaine .KP : le Web Nord-Coréen se « dévoile »

Les voies de la Corée du Nord sont-elles impénétrables ? Il semblerait que non. Pays de censure, la Corée du Nord est connu pour contrôler au maximum toute forme d’expression dont fait partie le Web.

En matière de noms de domaine en .KP, le registre Nord-Coréen refuse de communiquer toutes informations de sa zone DNS. Jusqu’alors inconnues, l’erreur de configuration sur un serveur nord-coréen ce lundi 19 septembre 2016, a permis de dévoiler la véritable représentation d’Internet du pays. D’après les informations récoltées par le site Github.com, le web coréen se résumerait à ces 28 sites en .KP.

Ce chiffre d’apparence surréaliste reflète une part de la réalité. Pour les coréens, le Web n’est représenté que par ces 28 sites en .KP. En revanche, aucune information n’a été révélée sur des sites potentiellement enregistrés en .COM ou autre extension, hébergé ou non en Corée du Nord.

L’accès intégral à Internet en Corée du Nord est réservé à une minorité, des proches de Kim Jong-Un principalement. Les 25 millions d’habitant se contentent de ces 28 sites : plus que d’Internet, il s’agirait plutôt d’Intranet. A titre d’information, l’achat d’un ordinateur nécessite une autorisation officielle, distribué au compte-goutte par le gouvernement – 100 maximum par an.