La schizophrénie du Vietnam

Etranges comportements autour des noms de domaine vietnamiens. Le registre interdit la revente de noms de domaine tout en autorisant son principal « registrar » a commercialisé 24 nouveaux sous domaines sectoriels comme un .banks.vn ou un .hotels.vn…

Chasse au second marché

Suite à l’entrée en vigueur de deux nouvelles circulaires concernant le secteur des télécommunications, le directeur adjoint du registre vietnamien, le VNNIC, annonce que toute forme de revente ou de changement de titulaire pour des .VN est interdite !
Par ailleurs, les bases de données whois seront administrées par le registre tout en étant contrôlées par le gouvernement, de quoi lutter contre le dépôt de termes attentatoires.
La résolution des litiges devra quand à elle passer systématiquement par une négociation à l’amiable puis par une saisine des juridictions compétentes en cas de désaccord.

24 sous domaines sectoriels

Les mesures restrictives autour du second marché (relais de croissance important pour un registre) pourraient décourager DOT.VN, le plus important « registrar » américain des .VN, également en charge des revendeurs étrangers (comme le MailClub en Europe).

Compensation ? DOT.VN a obtenu du registre de créer et gérer directement les 24 nouveaux sous domaines sectoriels suivants : arts.vn, banks.vn, business.vn, cafe.vn, cars.vn, email.vn, factory.vn, fashion.vn, flowers.vn, food.vn, golf.vn, hotels.vn, it.vn, lawyers.vn, models.vn, musics.vn, nguyen.vn, phone.vn, realestate.vn, resort.vn, shopping.vn, stocks.vn, tours.vn et travel.vn.

Une « sunrise period » vient de débuter pour les titulaires de marques jusqu’au 31 mai 2009.

Ils pourront obtenir prioritairement l’équivalent de leurs marques en noms de domaine. L’ouverture à tous est à prévue pour le 1er juin.

Pour en savoir plus :
Gérez vos domaines vietnamiens au MailClub