Un million de .be et vous ?

Les noms de domaine belges connaissent une augmentation exceptionnelle grâce à l’opération de gratuité lancée par les « registrars » du .be.

Le nic belge comptait 387 000 noms de domaine en 2004. En ce mois de janvier, 960 000 noms sont enregistrés. L’opération de gratuité entamée le 1er novembre 2005 porte ses fruits.

Croissance de 125 %

En chiffre absolu, la Belgique se propulse ainsi de la 7ème à la 5ème position sur l’échelle européenne, après l’Allemagne, le Royaume Uni, les Pays-Bas et l’Italie.

“Nous sommes très satisfaits de ces résultats, déclare Marc Van Wesemael, Directeur Général de DNS BE. Nous nous attendons à ce que cette tendance positive se poursuive encore d’ici la fin de la campagne publicitaire. Nous restons persuadés du potentiel de croissance du nom de domaine « .be », principalement auprès des utilisateurs finaux privés. Nous sommes donc aussi pleinement confiants pour 2006.”

Cette augmentation fulgurante est en grande partie due à la campagne publicitaire que DNS BE a lancée début novembre 2005 et qui se termine fin janvier 2006. L’objectif de cette campagne – en partenariat avec les agents responsables des enregistrements – est de stimuler, via une importante réduction de prix, l’utilisateur final privé à enregistrer un nom de domaine bon marché. DNS BE désire ainsi que l’utilisateur final ait plus confiance dans le fonctionnement et l’utilisation d’un nom de domaine.

La campagne publicitaire a certainement atteint le but visé : 51,50 % des noms de domaine gratuits ont été enregistrés par des utilisateurs finaux privés. Avant la campagne, il s’agissait de seulement 22,6 %.

Cependant, la gratuité des .be a entraîné des dérives de type « warehousing » ou « cybersquatting », qui seront poursuivies. DnsBE a donc demandé aux différents registrars de « limiter raisonnablement les enregistrements de noms de domaine par utilisateur final ».

Un code de bonne conduite pour les registrars belges

Les enregistrements de noms de domaine en .be se font automatiquement. Le prestataire ne peut donc pas contrôler l’ensemble des dépôts effectués par ses clients, ni vérifier l’ensemble des droits antérieurs ; il n’est d’ailleurs pas juge. En cas d’abus, le nic belge contacte le prestataire des enregistrements excessifs. Ce dernier informe le client de ces débordements.

Contacté par MailClub.info, le nic belge précise « qu’il n’est pas dans nos intentions de vouloir sanctionner les agents pour les abus éventuels de leurs clients ».

Sur le nombre de noms de domaine enregistrables par entité, DnsBe nous a indiqué que 20 noms de domaine était un nombre raisonnable, même si cette moyenne peut être débattue selon les cas.

Pour réserver gratuitement votre .be, rendez-vous sur domaines.mailclub.fr.