Un arnaqueur du .eu condamné

Les futurs noms de domaine en .eu attirent la convoitise de nombreuses personnes, parfois malintentionnées. C’est le cas d’un jeune britannique Peter Francis-Macrae, condamné à 6 ans de prison pour avoir, entre autre, proposé des pré-enregistrements frauduleux de .eu.

L’Eurid alerte régulièrement les futurs propriétaires de .eu des dérives constatées autour de la future extension européenne, mettant en garde contre le spam (lire notre article) ou bien les listes d’attente (lire notre article).

Dans le cas de Francis-Macrae, il proposait via une société écran des pré-enregistrements de .eu à des tarifs très élevés, sans être « registrar du .eu » et sans aucune volonté de proposer ses demandes à un bureau d’enregistrement officiellement accrédité.

Il s’est fait passé pour Nominet

Autre fait d’armes du jeune britannique, l’usurpation de l’identité de Nominet UK, « registry » de l’extension du Royaume Uni, .co.uk. Il a ainsi contacté électroniquement de nombreuses sociétés pour renouveler leurs noms de domaine arrivant à échéance.

On estime à plus de deux millions d’euros le montant total des préjudices. Le juge Nicholas Coleman a déclaré au spammeur : «Vous avez trompé des centaines de personnes en les dépouillant de milliers de livres. L’enquête a révélé, après étude des innombrables plaintes déposées, que vous avez fait usage de chantage et même de menace de mort ».