Un an de .cat

Lancée en avril 2006, l’extension générique .cat dédiée à la culture catalane souffle sa première bougie. La nouvelle extension n’est pas loin des 22 500 noms de domaine enregistrés. Un succès pour une extension dont le contrôle du contenu est strict et qui donne des idées aux voisins galiciens qui aimeraient créer leur .gal.

Il ne faut pas se méprendre sur la nature du .cat. Il ne s’agit pas d’une extension géographique, mais du premier TLD (Top Level Domain) créé sur une base linguistique et culturelle. L’extension ne veut pas se limiter à un rattachement géographique à la région de la Catalogne. Elle est ouverte aux sites du monde entier, qui « démontrent une certaine relation avec la Communauté linguistique ou culturelle catalane ».

Contenu catalan

Le registre du .cat attache beaucoup d’importance au contenu associé aux noms de domaine enregistrés. Ces derniers doivent être actifs et proposer du texte en catalan. Exemple parfait avec le site du célèbre club de foot barcelonais : fcbarcelona.cat. Les organismes publics tels la mairie de Barcelone propose également leur site en .cat : bcn.cat.

A défaut de compter des centaines de milliers de noms de domaine enregistrés, les noms de domaine en .cat ont su construire une identité catalane forte autour de leur extension. Tous les sites déposés en .cat garantissent à l’internaute un contenu catalan.

Bientôt le .gal ?

Le succès du .cat donne des idées à d’autres régions espagnoles. Puntogal, une association galicienne espère convaincre l’Icann pour la création d’un .gal, extension dédiée à la communauté Internet galicienne.