Sunrise period pour les noms de domaine camerounais

Le 15 octobre, trois nouvelles extensions camerounaises (.COM.CM, .NET.COM, .CO.CM) sont accessibles à l’enregistrement. Ce lancement de nouveaux noms de domaine reste nébuleux pour une extension dont les pratiques sont réputées opaques.

Mr Moustapha Saya Kaigama, président de la Sarl NETCOM.cm, présente son entité comme le registre officiel de la république du Cameroun. Pourtant, l’Iana identifie l’entité Cameroon Telecommunications (CAMTEL) comme registre en charge des noms de domaine camerounais. Cependant, le site de CAMTEL ne présente aucune information autour des .CM.

Un étrange contexte camerounais

Surtout, tous les noms de domaine en .CM fonctionnent avec un système appelé « Wild Card » ou « Joker ». Ainsi, lorsque vous tapeznimportequoi.cm, vous êtes redirigés vers une page d’attente comprenant des liens commerciaux sponsorisés. Le registre camerounais bénéficie de tous les internautes étourdis qui oublient de taper le O dans l’extension phare .COM (quasiment un nom de domaine sur deux).

Selon les journalistes de Business 2.0, Kevin Ham, un célèbre « domainer » serait derrière cette opération, qu’il mène à bien avec les autorités locales peu regardantes sur ce typosquatting d’extension. Le détournement de trafic serait colossal, les revenus publicitaires des liens sponsorisés importants et tous les titulaires de .COM, potentiellement victimes de ce « wild card » camerounais. Les noms de domaine non enregistrés en .cm redirigent vers le site agoga.com (proposant divers liens généraux autour de la santé, du business, des voitures ou loisirs…

Des nouvelles extensions officielles ?

C’est dans ce contexte que NETCOM.cm fait son apparition en proposant des noms de domaine .COM.CM, .NET.CM et .CO.CM, présentés comme des extensions de troisième niveau. Le projet est appuyé par le COCCA (Council of Country Code Administrators Limited), une institution dans le milieu des noms de domaine.

Tout cela semble bien officiel, une période d’enregistrement prioritaire est même en place pour ce lancement.

Une ouverture en trois temps

Le calendrier d’ouverture se déroule en trois temps :

– du 15 octobre au 31 octobre 2008 : « sunrise period » pour les détenteurs de marques nationales du monde entier. En cas de double demande, les dossiers seront attribués selon la règle du « 1er arrivé, 1er servi ». La durée minimun d’enregistrement durant la sunrise period est de deux ans. Vous pouvez soumettre vos dossiers auprès du bureau d’enregistrement, le MailClub.

– du 1er au 14 novembre 2008 : « sunrise challenge period ».
Les demandes effectués durant la « sunrise period » pourront être contestées par des tiers disposant de droits antérieurs.

– à partir du 15 novembre 2008 : ouverture à tous.

Pour en savoir plus :
Lire nos articles sur le Cameroun