Six millions de .TRAVEL relâchés

A partir du 21 décembre 2007, six millions de noms de domaine en .TRAVEL correspondant à des noms géographiques (pays, villes…) vont être libérés. Ils étaient auparavant protégés par le registre Tralliance. Les conditions d’enregistrement du .TRAVEL s’assouplissent, une occasion de relancer une extension qui reste confidentielle (35 000 noms de domaine enregistrés en deux ans d’existence). L’extension réservée au tourisme évolue (enfin !).

Le blocage des noms géographiques a été levé juste à une injonction de l’Icann.

La nouvelle charte de nommage s’ouvre désormais aux particuliers, sociétés ou organismes étant des acteurs signifiants du secteur touristique.

Le droit au nom et les justificatifs le prouvant sont oubliés. L’identification reste toutefois nécessaire. En France, c’est le syndicat national des agences de voyage (SNAV) qui s’en charge. Cette authentification peut avoir lieu avant la demande d’enregistrement ou dans les trois jours suivants.

Des .travel actifs

Dans un souci de valorisation, le registre impose désormais que l’ensemble des nouveaux noms de domaine .TRAVEL enregistrés à partir de la nouvelle année 2008 soit exploité. Les titulaires auront soixante jours après l’enregistrement pour développer un site en rapport avec leur nom. Pour les imprudents, un délai supplémentaire de 30 jours sera donné en cas de non-conformité. Si le registre n’obtient pas satisfaction, il pourra récupérer le nom de domaine incriminé.