Roumains et Bulgares peuvent prétendre au .eu

Le 1er janvier 2007, la Roumanie et la Bulgarie ont rejoint l’Union Européenne. Cette entrée a une implication au niveau des noms de domaine en .eu, puisque les ressortissants de ces deux pays peuvent désormais enregistrer leurs noms avec l’extension européenne. Une journée après cette autorisation, on ne peut pas dire que les nouveaux entrants aient plébiscité le .eu. Moins de 400 noms de domaine ont été enregistrés.

Les roumains en pointe

376 .eu pour les roumains, seulement 14 pour les bulgares. On est bien loin des scores des « sunrise period » de décembre 2005. Pourtant, les personnes et sociétés domiciliées en Roumanie et Bulgarie ont la possibilité d’obtenir des noms de domaine en .eu, sans droit au nom. L’Eurid annonce que « le premier nom de domaine attribué à un tiers domicilié dans un des nouveaux Etats membres est « lex-expert.eu » via le bureau d’enregistrement roumain EuroDomenii à 00:02:56. Le premier bureau d’enregistrement à avoir eu l’honneur d’enregistrer un nom de domaine pour un titulaire sis en Bulgarie est l’Américain GoDaddy, lequel a enregistré « premium-bg.eu » à 01:01:09 ».

Il existe sept « registrar » accrédités en Roumanie, aucun en Bulgarie.

Dans un communiqué, l’Eurid précise que « si, au cours d’une investigation, elle relève des noms de domaine enregistrés avant le 1er janvier 2007 par des tiers domiciliés en Bulgarie ou en Roumanie, c’est-à-dire avant que lesdits tiers ne deviennent éligibles pour enregistrer des noms de domaine en .eu, les noms de domaine concernés seront révoqués conformément aux Règles de Politique d’Intérêt général. Le cas échéant, les titulaires de ces noms de domaine seront informés de ladite révocation par e-mail ».