Quand un continent s’ouvre

Depuis 2 ans, les extensions asiatiques s’ouvrent sur un rythme effréné aux sociétés étrangères. L’ouverture du .in indien, le record de dépôts de .cn chinois, le lancement des .hk hongkongais et .sg singapourien, la « sunrise period » (période d’enregistrement prioritaire) du .vn vietnamien sont autant d’étapes dans le développement internet de la région la plus peuplée du monde (plus de 3 milliards d’habitants).

Afin de faire le point sur l’ensemble des chartes de nommage asiatiques, le MailClub vient de publier un dossier spécial Asie. Pour l’obtenir gratuitement, cliquez ici.

A travers ce dossier spécial, vous trouverez l’ensemble des conditions d’enregistrement dans les pays asiatiques. Vous découvrirez nos conseils de dépôts dans les pays libres, les moyens d’obtenir une extension dans les pays fermés… Plusieurs tableaux clés permettent d’appréhender au mieux les noms de domaine asiatiques : statistiques par extension, répartition des 133 extensions de 3ème niveau, usage d’internet en Asie…

Les récentes évolutions de charte de nommage s’accompagnent souvent d’une simplification des dépôts. Le MailClub a décidé de répercuter ses gains de productivité en réduisant plusieurs de ses prix.

Avec les extensions chinoises, japonaises et indiennes, 70 % des internautes asiatiques sont touchés.

Preuve de son engagement asiatique, le MailClub est devenu « registrar » (bureau officiel d’enregistrement) au Vietnam afin de proposer des .vn.

Pour recevoir gratuitement notre dossier spécial Asie, merci de cliquer ici.