Safebrands registrar du .eu

Quand le .eu sera aussi important que le .com

Mme Reding, la commissaire chargée de la société de l’information et des médias à la Commission Européenne, prévoit que « le domaine de premier niveau européen .eu devrait devenir aussi important que le domaine .com ».

Un nouveau symbole européen

Dans Newseuropean Magazine, la commissaire voit dans le .eu un nouveau symbole de l’Europe « autour des technologies de l’information et de la communication : .eu sera notre nom de domaine Internet ».

Viviane Reding rappelle que « l’Union Européenne a pris la décision, lors du Conseil européen de Lisbonne en 2000, de lancer le « .eu ». Ses avantages sont multiples, notamment pour les entreprises, qui, pourront afficher leur dimension pan-européenne. Un fleuriste néerlandais, un chocolatier belge ou un caviste français pourra, grâce à son nom de domaine « .eu », indiquer à ses clients potentiels sa capacité de délivrer ses produits partout en Europe. (…) Autre bonne raison de penser au «.eu » : la sécurité juridique. Toutes les entités utilisant ce nom de domaine bénéficieront des normes de protections européennes dans des domaines sensibles tels que la protection de la vie privée et des données personnelles ! ».

La commissaire chargée de la société de l’information et des médias explique les démarches d’obtention du .eu : « il suffit de s’adresser aux bureaux d’enregistrement nationaux établis à cet effet. L’enregistrement se déroule en deux temps. La phase initiale s’étend du 7 décembre 2005 au 6 avril 2006. Elle permettra aux détenteurs de droits antérieurs, par exemple les détenteurs de marques déposées ou les organismes publics, d’enregistrer leurs noms de domaine en priorité. Ces dispositions visent à éviter le « cybersquattage », ou détournement d’adresses par des personnes malveillantes à des fins de revente auprès des détenteurs de droits antérieurs. A partir du 7 avril 2006, l’enregistrement sera ouvert à tous ».