Pourquoi un .ASIA ?

Le registre des noms de domaine des .ASIA continue de promouvoir la future extension asiatique. Il effectue une étude comparative face au .EU et tente de démontrer sa valeur supplémentaire.

Il note tout d’abord que le terme .ASIA est naturel et compris dans chaque langage. En février 2007, Overture a recensé 310 000 requêtes sur ce terme contre 70 000 pour Europe.

ASIA, un terme omniprésent

DOTASIA assure que le terme ASIA est largement utilisé dans le nom de marques ou de sociétés. Google inventorie 1 million et demi de résultats pour une requête sur « Asia Ltd ». L’USPTO (« US Patent and trademark office ») dénombre 733 marques contenant le terme ASIA contre 669 pour Europe.

Le registre envisage plusieurs utilisations du .ASIA. Cette extension permettra à certaines sociétés locales de continuer leur développement dans la région : baidu.asia, indiatimes.asia… Des multinationales pourront se positionner sur ce secteur : louisvuitton.asia, nike.asia… Ces nouveaux noms de domaine pourront également être enregistré lors d’évènements dans la région.

.ASIA, complémentaire des .CN, .JP, .IN…

Le .ASIA se veut un complément des extensions nationales (.cn chinois, .jp japonais…). Il pourra servir de portail pour les sociétés qui ont déjà des noms de domaine locaux.
Au niveau français, une PME attirée par le marché asiatique aura sûrement intérêt à enregistrer son .ASIA plutôt que de tenter de déposer son nom dans les 73 pays et extensions que couvrent ce gTLD. Si il a déjà sélectionné des marchés porteurs prioritaires, il devra enregistrer son nom de domaine dans les extensions locales correspondantes.

Pour en savoir plus :
– Enregistrer vos .ASIA, sur asia.mailclub.fr