Noms de domaine et référencement, quelle vérité ?

Chaque année, les sociétés françaises voient leur portefeuille de noms de domaine grossir à vue d’œil avec entre autres de nombreux dépôts préventifs. Si les noms sont bien enregistrés, ils ne sont souvent pas redirigés et pointent régulièrement par défaut sur la page d’attente publicitaire du prestataire.
Manque de temps, méconnaissance des redirections, peur d’avoir son site principal « déréférencé » ? La redirection des noms de domaine se fait-elle au détriment du référencement naturel d’un site internet ? Rencontre avec Vincent Deruelle, directeur de BleuRoy.com, agence de communication interactive basée à Marseille et partenaire du MailClub pour les problématiques de référencement.

MailClub.info : « Quelle est la politique de redirection du moteur de recherche Google ?

Vincent Deruelle : Depuis 2004, la politique du moteur de recherche Google demeure très sensible en matière d’interprétation des redirections. Les redirections sont généralement employées lors du changement d’adresse d’un site (déménagement ou emploi de plusieurs noms de domaine pour un même site). Les webmasters et spécialistes du référencement mettent en oeuvre trois méthodes : les redirections par balises, par serveur de manière définitive, et temporaires. Le détournement de ces méthodes par les pirates est un problème auquel nous devons faire face afin d’éviter qu’ils obtiennent un meilleur positionnement au détriment du votre.

Pouvez-vous nous détailler ce risque. Est-il possible de le contourner ?

Le but de ces manœuvres de la part des spammeurs est des plus simples : manipuler les résultats des moteurs de recherche pour augmenter leur trafic. En effectuant une redirection par l’intermédiaire des balises Meta Refresh, le spammeur peut copier en toute liberté votre contenu sur son propre site et effectuer une redirection de votre nom de domaine vers le sien, entraînant ainsi un blacklistage du site le plus ancien par Google. Ne pas utiliser vos différents noms de domaine offre donc la possibilité aux pirates d’usurper de votre identité et également d’employer la puissance de votre marque pour son propre référencement. Le simple fait de mettre en place une méthode de redirection efficace sur chaque domaine, permettra alors de rediriger ces derniers vers certaines versions de votre site, et ainsi d’en contrôler l’utilisation.

Redirection 301

Comment et dans quel cas effectuer une redirection de ses différents noms de domaines ?

Le principe est d’employer la méthode de redirection 301, plus communément appelée « redirection serveur permanente » pour signifier aux moteurs le positionnement de chaque nom de domaine spécifique. Par exemple, votre site est actuellement visible sur nomdedomaine.com, vous avez réservé le même nom de domaine en .fr mais aucun site n’est actuellement en ligne sur cette adresse. La solution est de positionner votre site en anglais sur le domaine en .com et la version française sur celui en .fr. De même en différenciant votre nom de société et celui de votre marque, en incluant un descriptif et un contenu différent sur le domaine de la société et également sur celui de votre marque.

Le fait de faire pointer plusieurs noms de domaine sur une même page d’accueil peut-il améliorer ou risque-t-il de pénaliser mon référencement ?

Faire pointer plusieurs domaines sur une même page en utilisant un type de redirection inapproprié risque de plutôt pénaliser le référencement, car les robots Google s’aperçoivent du contenu similaire sur des domaines différents, et peuvent considérer cela comme une tentative de faire remonter artificiellement un site dans les résultats des recherches.
En employant des redirections de type « 301 » par contre, il n’y a pas de problème. A condition qu’un seul et unique nom de domaine soit indexé par les robots des moteurs, et que les autres noms de domaine pointent vers le nom de domaine référencé.
Exemple: .fr(non indexé)—->.com(indexé)<---.uk (non indexé). Le problème essentiel, comme nous l'avons vu plus haut, est de ne pas référencer les mêmes contenus avec un même nom de domaine, mais il est tout à fait possible de rediriger en 301 plusieurs noms vers un unique référencé. Autre possibilité, faire pointer ces noms de domaines vers différentes rubriques du site, et dans ce cas indexé l’ensemble des noms de domaine
.

Même question si l’on fait pointer plusieurs noms de domaine sur différentes pages d’un même site (ex : renaultclio.fr sur renault.fr/clio) :

C’est la stratégie optimale à adopter, au contraire de la solution précédente.. il faudra faire attention, dans ce cas, à indexer uniquement les pages en rapport avec le nom de domaine.

Pour un référencement optimal, faut-il choisir un domaine avec ou sans tiret? (ex : foiegras.fr ou foie-gras.fr) ?

Avoir les deux noms de domaines est l’idéal. Si faut n’en choisir qu’un seul, il est plus intéressant de sélectionner un nom de domaine sans tiret, l’objectif étant de se rapprocher au maximum du mot clé principal du service proposé. L’utilisation d’un tiret est recommandée lors d’un positionnement sur un mot clé comme «pare-feu » qui possède déjà un tiret dans son orthographe naturelle.

« En France, le .fr sera toujours mieux référencé »

Les extensions « pays » ont-elles une importance : mailclub.fr sera-t-il mieux référencé dans google france ou yahoo france que mailclub.com, mailclub.com/france ou encore que mailclub.cz ?

Oui. En France, le .fr sera toujours mieux référencé, car Google effectue une sélection basée sur le contenu (donc en français pour nous) : si le contenu est identique sur le .com et le .fr, le .fr sera mieux référencé. Le moteur de recherche s’appuie également sur la langue de votre navigateur.

Dans le même esprit, le fait d’avoir un domaine par pays améliorera-t-il le référencement sur les moteurs locaux (ex : mailclub.cz sera-t-il mieux référencé sur yahoo.cz ou google.cz que mailclub.com ou mailclub.com/pagetcheque) ?

Là aussi, la réponse est positive et la stratégie de nommage est importante dans le référencement international. Le fait de posséder un nom de domaine pour chaque pays est intéressant, vous permettant de lier le nom de domaine à la langue du pays (donc toujours mieux qu’un .cz en français), mais également de mettre en place un cyclotron important (échange de liens de grande envergure entre vos différents sites = référencement en hausse avec un coût minimal, puisque interne à la société) ».

MailClub.info : Merci à Vincent Deruelle, pour ces précisions à vocations pratiques. Comme nous l’avons constaté, la politique de nommage est intimement liée à la qualité du référencement des sites d’une entreprise.

Pour en savoir plus :
Bleuroy.com