L’extension pornographique classée X

Le conseil d’administration de l’Icann vient de voter contre le projet de création du .xxx, alors qu’il l’avait avalisé le 1er juin 2005. L’extension pornographique est morte née, et l’indépendance de l’Icann plus que controversée.

Si la proposition de cette nouvelle extension « a fait l’objet de nombreux commentaires publics et de discussions approfondies« , le vote de l’Icann est sans appel : 9 voix s’opposant au .xxx contre 5 en sa faveur.

Une version 2 sans lendemain

Après la validation initiale de l’extension « hot » du web, des associations et des politiques américains avaient protesté contre cet accord. Refroidi, le projet avait pourtant été retravaillé par ICM Registry, l’organisme en charge du projet, afin de répondre aux inquiétudes du conseil, du GAC et du Département du Commerce américain.

Le président de l’Icann, Paul Towmey, a beau préciser que « cette décision n’a pas été influencée par des considérations politiques », l’organisme mondial de régulation des noms de domaine est bel et bien toujours sous l’autorité du gouvernement américain.

La porte-parole de Vivian Reding, commissaire chargées de la société de l’information au sein de la Commission Européenne, voit dans cette décision un « premier cas évident d’ingérence politique dans l’Icann. C’est un développement inquiétant de l’intervention de l’administration américaine dans ce processus » .

Pour en savoir plus :

– .xxx, un lancement déjà chaud, lire la suite