L’Eurid bloque 74 000 noms de domaines .eu

Eurid, l’organisme en charge des noms de domaine en .EU vient de bloquer 74 000 noms de domaines et a cité à comparaître 400 agents pour rupture de contrat. Cette décision est la condamnation logique des agissements de la société chypriote Ovidio Ltd que MailClub.info vous avait déjà révélé.

Cette action fut entreprise après la constatation qu’un groupe d’agents a systématiquement acquis des noms de domaines avec l’intention manifeste de les revendre. Ce comportement, désigné sous le vocable « warehousing », est abusif et interdit.

Herman Sobrie, directeur du département juridique d’Eurid, explique : « Dans ce cas particulier, nous sommes convaincus que les attributaires des 74000 noms (qui ne sont que trois : Ovidio Ltd, Fausto Ltd et Gabino Ltd) agissent comme façade pour les agents. Les attributaires et les agents peuvent donc être considérés comme une seule entité. Puisque les agents ne peuvent enregistrer des noms qu’au service de clients existants et ne peuvent en aucun cas s’engager dans des opérations de « warehousing » afin de les revendre à des prix plus élevés, ceci nous paraît un cas de rupture de contrat dans le chef des agents ».

Comportement abusif

Dans son communiqué, l’EURid rappelle qu’il « s’attache à rendre le domaine .eu attractif pour tout Européen désirant affirmer une identité européenne sur l’Internet. Les utilisations abusives du système créent le risque que la valeur perçue de .eu soit amoindrie, non seulement pour les quelque 2.000.000 d’utilisateurs enregistrés mais également pour les agents honnêtes. C’est la raison fondamentale qui pousse EURid à agir fermement contre ce genre de comportement abusif« .

Les contrôles de qualité mis en place chez EURid échantillonnent continuellement les enregistrements de noms de domaines afin de vérifier que les demandeurs sont bien localisés dans un des pays de la communauté, ainsi que l’exigent les règlements de la Commission. De la même façon EURid vérifie que les agents agissent dans l’intérêt de leurs clients, ainsi que le stipule leur contrat.

Remise à disposition

Plusieurs noms de domaine ont déjà été suspendus pour des demandeurs incapables de prouver leur résidence dans la Communauté.

L’état des noms bloqués dépend maintenant d’un prononcé du tribunal. L’intention d’EURid, à terme, est de libérer ces noms et de les replacer sur le marché.

Pour en savoir plus :

– Ovidio s’accapare les .eu débloqués, lire la suite

– Les « registrars » américains à l’assaut du .eu, lire la suite